Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Politique

La Corée du Nord a lancé deux missiles, y a-t-il un risque ?

Publié par Mia le 13 Mar 2023 à 19:05
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Tout comme Vladimir Poutine, le gouvernement nord-coréen compte bien renforcer ses forces militaires durant cette année 2023. Dans ce cadre, Pyongyang ne perd jamais une occasion pour tester ses armes.

Publicité

Ce dimanche, la Corée du Nord a d’ailleurs lancé deux missiles de croisière depuis un sous-marin. La raison d’origine de cette manœuvre surprise ? Des exercices militaires américains et sud-coréens qui se tenaient à proximité et cela n’aurait pas plu au pays.

À lire aussi : Guerre en Ukraine : Un an après l’invasion, la victoire est proche ?

La Corée du Nord tire deux missiles pour intimider les USA

LA VIDEO DU JOUR A NE PAS MANQUER
Publicité

En pleine guerre en Ukraine, la Corée du Nord semble vouloir prendre les choses en main. Désireuse de se défendre en cas d’attaque, elle mise beaucoup sur ses armements et sur sa capacité militaire. Il y a quelques jours, le pays a d’ailleurs annoncé se préparer à faire la guerre. Une annonce qui a de quoi inquiéter.

D’autant que, ce dimanche 12 mars 2023, la Corée du Nord a lancé deux missiles en raison du rapprochement entre Séoul et Washington. Les deux ont même décidé de réaliser des exercices militaires ensemble, chose qui n’a pas plu à Pyongyang. Les deux tirs ont été réalisés quelques heures avant le début d’exercices militaires de Washington et Séoul, justement.

missile missiles coree du nord (1)

À lire aussi : Emmanuel Macron : Cette décision forte pour le nucléaire

Publicité

Pyongyang n’apprécie pas le rapprochement entre Séoul et Washington

Une manière de montrer le mécontentement de la Corée du Nord. Les tirs ont eu lieu ce dimanche matin, au niveau de la ville côtière de Sinpo, à l’est de la Corée du Nord. D’après l’agence nord-coréenne KCNA, ces tirs sont le reflet d’une « la position invariable » de Pyongyang face à une situation où « les impérialistes américains et les forces fantoches sud-coréennes avancent de manière de moins en moins dissimulée dans leurs manœuvres militaires contre la RPDC » .

En effet, d’après le ministère nord-coréen des Affaires étrangères, les États-Unis « complotent«  pour convoquer une réunion du Conseil de sécurité des Nations unies sur les droits de l’homme en Corée du Nord.

Publicité

C’est en tout cas ce que croit le gouvernement de la Corée du Nord. Une situation qui, une fois de plus, ne plait pas au pays. Tout comme Vladimir Poutine, ces tirs de missiles seraient-ils du bluff du côté de la Corée du Nord ? Une façon de faire peur en pleine situation de tensions ? À voir dans le futur.

À lire aussi : Guerre en Ukraine : un an après, quel est le bilan humain ?

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.

Abonnez vous à la Newsletter TDN