Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Politique

Pap Ndiaye : pourquoi le nouveau ministre de l’Éducation fait-il autant polémique ?

Publié par Lou Tabarin le 24 Mai 2022 à 23:17

Dès l’annonce de sa nomination au ministère de l’Éducation, son nom a provoqué l’indignation de la classe politique de droite. Découvrez ce qu’ils reprochent à Pap Ndiaye, l’ancien directeur du musée de l’Histoire de l’immigration.

Pap Ndiaye

Si Emmanuel Macron a gardé des visages familiers, tels que Gérald Darmanin ou Éric Dupond-Moretti, il a aussi tenu à intégrer de nouvelles têtes au sein de son gouvernement. À la surprise générale, Pap Ndiaye a été nommé ministre de l’Éducation nationale et succède à Jean-Michel Blanquer.

Des prises de position assumées

Pap Ndiaye a rejoint le Parti socialiste dans les années 1980. Lors de ses études aux États-Unis, ce franco-sénégalais natif d’Anthony (92) se passionne pour les Black studies. Il milite activement contre le racisme et les discriminations.

En 2020, en pleine affaire George Floyd, il s’était exprimé sur les violences policières en France. « La réalité pourtant évidente d’une partie de la jeunesse française : les contrôles au faciès, les difficultés avec la police, parfois la violence » , avait-il dénoncé au micro de France Inter.

Pap Ndiaye s’est également fermement opposé au combat de son prédécesseur Jean-Michel Blanquer contre le wokisme. En février 2021, l’historien tenait des propos élogieux envers ce concept qu’il juge « conscientisé, vigilant, engagé » . Il pense aussi que l’islamo-gauchisme n’est pas présent dans les universités françaises.

Pour la droite, ça ne passe pas

Tandis que la gauche félicite ce choix audacieux, la droite et l’extrême droite bouillonnent. Interrogée sur BFM TV, Marine Le Pen s’est indignée : « ce choix de mettre un homme qui défend l’indigénisme, le racialisme, le wokisme à la tête de l’Éducation nationale est un choix terrifiant pour les parents et les grands-parents que nous sommes. Il n’est pas question que nous ne combattions pas cette politique de déconstruction de la France » .

De son côté, Éric Zemmour l’a qualifié « d’indigéniste, wokiste et obsédé par la race » . Pap Ndiaye vient à peine d’être élu et pourtant le partisan d’extrême droite suppose déjà l’avenir : « il va défendre ses convictions au détriment de nos enfants  […] la déconstruction en marche » .

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.