Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Politique

Quarantaine : le gouvernement fait machine arrière !

Publié par Salomee le 04 Mai 2020 à 14:23

Samedi, Olivier Véran avait certifié que toute personne pénétrant sur le territoire français devra s’isoler pendant une période de quarantaine. Or, ce n’est plus ce que tonne le gouvernement aujourd’hui. En effet, la France n’imposera pas d’isolement aux personnes « en provenance de l’UE, de la zone Schengen ou du Royaume-Uni » . Retour sur ce changement de cap du gouvernement.

À lire aussi: Déconfinement : le 11 mai remis en question prévient Olivier Véran

Une mise en quarantaine annoncée pour les personnes en provenance de l’étranger

Samedi 2 mai 2020, un journaliste de France 3, Benjamin Delombre, annonçait que le gouvernement comptait imposer des mesures d’isolement à toutes les personnes arrivant sur le sol français. En effet, celui-ci indiquait en direct de l’aéroport de Roissy-Charles-de-Gaulle : « à partir du 11 mai, toute personne française ou étrangère qui entrera sur le territoire national devra observer une période de quarantaine. Et si, en plus, elle présente des symptômes au Covid-19 ou si elle a été diagnostiquée positive au coronavirus, une mise à l’isolement pourrait avoir lieu pour une durée maximale de 30 jours » , rapporte France Info.  Olivier Véran prévoyait de confiner l’intégralité des personnes arrivant sur le sol français, pour éviter une nouvelle vague épidémique en France.

Il semble avoir changé de cap…

Les personnes « en provenance de l’UE, de la zone Schengen ou du Royaume-Uni » ne se verront pas imposer de mesures de quarantaine

Ce lundi 4 mai, le gouvernement n’affirme plus la même chose. En effet, certaines personnes ne se verront absolument pas imposer des mesures de quarantaine, permettant d’éviter la propagation du virus. Il s’agit de « toute personne, quelle que soit sa nationalité, en provenance de l’UE, de la zone Schengen ou du Royaume-Uni » . Ces personnes seront donc libres de circuler sur le territoire français, au même titre que les habitants présents depuis le début du confinement en France.

Pourtant, dans le projet de loi de prolongation de l’état d’urgence sanitaire, qui devrait s’étendre en France jusqu’au 24 juillet, le gouvernement indiquait que des mesures de quarantaine étaient applicables « aux personnes entrant sur le territoire national ou arrivant dans un territoire d’outre-mer » . En ce qui concerne les français et européens arrivant d’une autre zone que celle de l’Union Européenne, l’espace Schengen ou le Royaume-Uni, « les modalités seront précisées par le Quai d’Orsay dans les prochains jours » . 

Dans une crise sanitaire, les décisions sont prises et modifiées le lendemain. L’épidémie est toujours présente, le déconfinement approche à grands pas et le gouvernement continue de guetter l’arrivée d’une nouvelle vague épidémique.

Source : le Point. 

À lire aussi: Emmanuel Macron : ce mystérieux SMS révélé qui en dit long sur la situation !

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.