Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Politique

Tentative de suicide : Sarkozy au plus mal…

Publié par Fanny le 14 Mai 2022 à 10:35
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Celui qui a fait un incroyable don à Valérie Pécresse pour rembourser sa campagne a de nouveau fait parler de lui. Nicolas Sarkozy s’est entretenu avec Stéphane Séjourné, le compagnon de Gabriel Attal. Et lors de cet échange, l’ex-président de la République est revenu sur sa carrière politique. Ce dernier a notamment avoué avoir dû démissionner de son rôle de député européen, sinon il se serait « suicidé » .

sarkozy attal confidences

Député européen : « J’ai démissionné, sinon je me serais suicidé »

À la suite de la commémoration de la mort de Valéry Giscard d’Estaing, en décembre dernier, Nicolas Sarkozy a adressé une confidence au compagnon de Gabriel Attal. Une phrase choc, polémique, à son habitude. L’ancien président de la République (2007-2012) aurait évoqué sa carrière dans la politique. Il aurait surtout parlé de son poste de député européen. Un rôle qu’il a eu du mal à assumer. Le compagnon de Gabriel Attal a relayé cette information très récemment, ce jeudi 12 mai 2022.

« J’ai été député européen pendant trois semaines, j’ai démissionné. Sinon je me serais suicidé » , avait alors déclaré Nicolas Sarkozy au compagnon de Gabriel Attal, Stéphane Séjourné. En vérité, celui qui a été hué au meeting de Valérie Pécresse avait murement réfléchi cette confidence. Il s’agissait en fait d’un pique directement destiné à son interlocuteur. Ou plutôt, elle était destinée à Gabriel Attal. Pour cause, ce dernier est président du groupe Renew au Parlement européen, conseiller d’Emmanuel Macron et porte-parole du gouvernement. Une volonté de faire peur à Gabriel Attal, en définitive.

Le compagnon de Gabriel Attal choqué par les propos de Sarkozy

Une déclaration choquante qui a réellement touché Stéphane Séjourné. Mais, disons-le, nous sommes vraiment habitués aux petites remarques tranchantes et cyniques de Nicolas Sarkozy. Le prédécesseur de François Hollande n’en est pas à sa première phrase choc. Avant même de s’attaquer à Gabriel Attal, Nicolas Sarkozy était connu pour ses déclarations crues. Une volonté de choquer bien présente.

Nous nous rappelons notamment son fameux « Casse-toi pauvre con ! » . Mais aussi la fois où il a balancé un « Fais pas le malin » à un homme lors d’un déplacement. Comme quoi, pas besoin de s’alarmer non plus sur les paroles de Sarkozy envers Gabriel Attal.

close

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.

0