Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Politique

« Vous me posez une colle » : Olivier Véran incapable de répondre à la question d’une auditrice (vidéo)

Publié par Gabrielle Nourry le 12 Jan 2023 à 17:52
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Avec l’annonce du projet de loi de réformes des retraites, les membres du gouvernement sont très présents dans les médias depuis quelques jours. Après Elisabeth Borne sur France 2, Olivier Véran était sur Franceinfo ce mercredi 11 janvier. Mais le porte-parole du gouvernement a été pris au dépourvu par une question, comme vous pouvez le voir dans la vidéo ci-dessous :

À lire aussi : À quel âge pourrez-vous partir à la retraite avec la réforme ? Le gouvernement donne des précisions

Le gouvernement a annoncé le projet de loi de réforme des retraites

Le début de l’année 2023 commence fort au gouvernement. La Première ministre a présenté le projet de loi de réforme des retraites ce mardi 10 janvier. Une réforme qui ne fait pas l’unanimité. Pour preuve, plusieurs syndicats ont déjà appelé à la grève, dont la branche pétrole de la CGT.

Pour tenter d’apaiser les tensions autour de cette réforme et rassurer les Français, les membres du gouvernement se succèdent dans les médias. Alors qu’Elisabeth Borne était au JT de France 2, Olivier Véran était sur le plateau de Franceinfo pour répondre aux questions des auditeurs et téléspectateurs.

Dans ce cadre, Géraldine de Charente-Maritime lui a posé une question sur le maintien du dispositif de retraite progressive. « Non seulement elle sera maintenue, mais on veut la booster. On veut le rendre possible dans le secteur de la fonction publique et la booster dans le secteur privé » a répondu le porte-parole du gouvernement.

olivier veran

À lire aussi : Le couple Macron en danger ? La Première dame très inquiète

Olivier Véran pris au dépourvu par une question

Après la réponse d’Olivier Véran, l’auditrice lui a demandé si les travailleurs auront accès à cette retraite anticipée à 60 ou 62 ans. Visiblement gêné, le porte-parole du gouvernement n’a pas su répondre à la question. « Vous me posez une colle Géraldine, je suis désolé. Ça va arriver… Enfin ça va arriver que je me fasse coller, c’est ma mémoire » avoue-t-il.

« En fait, je ne suis pas sûr que ce soit encore défini entre 60 et 62 ans » a-t-il finalement lâché. Après ce moment de malaise, Olivier Véran a tout de même tenu à défendre cette réforme, assurant qu’il s’agit d’un « bon dispositif ».

Selon lui, il « permet d’éviter l’usure et les ruptures anticipées de carrière ». Alors que la grogne commence à monter du côté des Français, le gouvernement va tout faire pour les convaincre. Emmanuel Macron veut à tout prix éviter de nouvelles manifestations.

À lire aussi : Fin de vie : Emmanuel Macron fait une nouvelle annonce

close

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.

0