Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Politique

Zemmour « soutenu par des nazis » ? Marine Le Pen se lâche

Publié par Justine le 04 Fév 2022 à 10:33
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Dans un entretien pour Le Figaro, Marine Le Pen s’en est pris à son plus grand adversaire : Éric Zemmour. Selon la candidate à la présidentielle, son rival serait entouré de « quelques nazis ». Elle s’explique.

Zemmour soutenu par des nazis

@ericzemmour_ / Instagram

>>> À lire aussi : Emmanuel Macron parodié : Eric Zemmour dézingue avec humour le président dans une vidéo

Éric Zemmour entouré de nazis ?

Publié ce jeudi 3 février, l’entretien de Marine Le Pen au Figaro fait grandement parler. À la question « De quoi le zemmourisme est-il le nom ? », la candidate du RN rétorque : « C’est un communautarisme. Je ne suis pas dans cet état d’esprit. Mon objectif n’est pas de défendre le village d’Astérix, mais de rendre leur pays aux Français ».

La candidate va encore plus loin et révèle : « Je retrouve chez Éric Zemmour toute une série de chapelles qui, dans l’histoire du Front national, sont venues puis reparties remplies de personnages sulfureux. Il y a les catholiques traditionalistes, les païens et quelques nazis ». D’après France Info, Marine Le Pen fait référence à Jean-Yves Le Gallou et un des dirigeants du Parti de la France.

>>> À lire aussi : Faux vestiges, stérilisation forcée et NASA : Découvrez comment les nazis ont exploité les sciences

Zemmour sévèrement attaqué par Marine Le Pen

Selon elle, Zemmour « ne se bat pas pour gagner, mais pour tuer le Rassemblement national ». Les propos de Marine Le Pen font suite au départ de plusieurs de ses anciens proches vers le camp adverse. Enfin, elle compare son rival au président : « Éric Zemmour ne parvient pas à formuler une proposition qui n’est pas une division. En cela, il ressemble beaucoup à Emmanuel Macron ».

Selon un sondage Elabe, la candidate du RN parviendrait au second tour avec 16,5 % des intentions de vote, contre 12,5 % pour Éric Zemmour. Néanmoins, la candidate laisse entendre qu’il s’agit de sa dernière présidentielle dans le cas où elle ne serait pas élue cette année : « Je ne souhaite pas me présenter six fois… Je souhaite gagner cette fois-ci. Quoi qu’il advienne, je ne sais pas encore sous quelle forme, mais je continuerai à faire de la politique. »

>>> À lire aussi : Marine le Pen : Qui est Ingrid ? La femme avec qui elle vit depuis cinq ans

Source : Le Parisien
close

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.

0