Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Réseaux sociaux

Devenue un véritable spot à influenceurs, la maison de ce retraité est dégradée, il n’en peut plus !

Publié par FJ le 24 Août 2022 à 7:07
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Un retraité, Peter Lee, 77 ans est en train de perdre vraiment patience. Et pour cause, à Londres, sa maison rose est devenue un véritable repère pour les influenceurs. Mais cela n’est pas sans conséquence. En effet, la présence de ces influenceurs lui a déjà coûté plusieurs milliers de livres sterling de réparations. 

Publicité
maison retraite repere influenceur

Les influenceurs, ces nombreux dégâts qu’ils causent

Depuis quelques années maintenant, les réseaux sociaux sont on ne peut plus à la mode. Tout le monde est à la recherche du spot qui fera des belles photos, ou encore, chacun souhaite avoir son cliché dans un lieu célèbre. Mais cela n’est pas sans conséquence. En effet, des rues sont parfois prises d’assaut par les influenceurs, au grand dam des habitants. 

LA VIDEO DU JOUR A NE PAS MANQUER

C’est le cas notamment de la rue Crémieux à Paris. Située dans le 12ème arrondissement, cette rue connue pour ces petites maisons colorées ne désemplit pas. C’est la raison pour laquelle la mairie a décidé de sévir. Chaque personne prise en flagrant délit de photos se verra infliger une amende de 135 euros.

Publicité

Un retraité à bout

Et ce système d’amende, c’est ce qu’aimerait mettre en place un retraité de 77 ans, Peter Lee. Sa maison rose pâle à Londres est devenue un véritable défilé d’influenceurs. Mais malheureusement, ces derniers ne font pas que du bien à la maison.

Abonnez vous à la Newsletter TDN

En effet, comme il l’a confié à un média anglais, il a déjà dû faire de nombreuses réparations notamment sur les marches qui ont subi quelques traumatismes : « Une fille a été assise là-bas pendant une demi-journée toute seule. Elle a posé son téléphone au milieu de la rue, a pris des photos d’elle-même contre la maison, puis est revenue en courant pour attraper le téléphone lorsqu’une voiture est arrivée. Les filles à talons hauts causent probablement des dommages aux marches – j’ai vu une fille à talons sauter de haut en bas en jetant ses bras en l’air. Je regardais depuis le salon et je pensais que cette fille stupide allait endommager mes carreaux – je suis sorti ensuite et j’ai vu que deux carreaux étaient fissurés. » 

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.