Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Santé

Alerte : doit-on finalement éviter de prendre cet antidouleur très répandu ?

Publié par Jessy le 19 Fév 2023 à 12:33
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Lorsqu’on tombe malade, la meilleure option est de se rendre chez un médecin. Une maladie mal soignée peut en effet vite empirer. Alors que la liste noire des médicaments en 2023 a été dévoilée, l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (l’ANSM) alerte sur les dangers de l’Antarène Codéine. À forte dose, ce médicament aurait des conséquences sur les reins.

La suite après cette publicité
médicaments / Antidouleur

À lire aussi : Ausculté pour une douleur aux testicules, les médecins découvrent l’impensable

L’ANSM alerte sur les dangers d’un antidouleur très répandu !

Il n’est pas rare de se voir prescrire des médicaments lorsqu’on souffre de diverses douleurs. Appelés plus généralement des « antidouleurs » , ces médicaments sont souvent prescrits par votre médecin généraliste, surtout lorsqu’il contient de la codéine. Si les antidouleurs peuvent atténuer vos douleurs, ils peuvent également être dangereux. L’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (l’ANSM) tire la sonnette d’alarme concernant un antidouleur en particulier : l’Antarène Codéine. Alors que ces médicaments pour le rhume ne servent à rien, l’Antarène Codéine est efficace pour de nombreuses douleurs.

La suite après cette publicité
La suite après cette vidéo

Mais il peut devenir dangereux pour les reins. À forte dose, ou en cas de non-respect des doses prescrites, cet antidouleur peut entraîner un risque de toxicité rénale ou de gastro-intestinale, a indiqué l’ANSM. « Les cas de toxicité déclarés, qui ont parfois conduit au décès du patient, ont eu lieu dans des situations de prise prolongée, à des doses supérieures aux doses recommandées, dans un contexte d’abus et de dépendance à la codéine » , indique l’agence dans un communiqué.

La suite après cette publicité

À lire aussi : Grippe : La mauvaise nouvelle qui vient de tomber

Un risque d’insuffisance rénale et des faiblesses musculaires

Il est donc recommandé de respecter les doses prescrites. Les patients peuvent également se renseigner auprès d’un professionnel sur les autres antidouleurs qui existent. L’Antarène Codéine comporte de nombreux effets secondaires tels qu’une insuffisance rénale, des faiblesses musculaires ou encore des troubles de la conscience, a indiqué l’ANSM. Des risques de « perforations et hémorragies dans l’estomac ou les intestins » ont également été mis en avant par l’agence.

La suite après cette publicité

Alors que le chemsex inquiète de plus en plus les spécialistes, les médecins pourraient bien éviter de prescrire cet antidouleur aux patients. L’Agence européenne des médicaments exige que ces effets secondaires soient ajoutés à la notice du médicament. L’ANSM alerte aussi les professionnels de santé sur l’importance de prévenir les patients des potentiels risques.

À lire aussi : Café : Quelles capsules sont les pires pour la santé ?

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.