Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Santé

Grippe : La mauvaise nouvelle qui vient de tomber

Publié par Gabrielle Nourry le 09 Fév 2023 à 19:03
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Mauvaise nouvelle, après plusieurs semaines de calme, la grippe fait son retour en France. Plusieurs départements connaissent un rebond épidémique. Tous les indicateurs sont au rouge : incidence, consultations et hospitalisations.

À lire aussi : Grippe : pourquoi est-elle aussi sévère cette année ?

Un rebond de l’épidémie de grippe en France

Alors qu’on pensait la saison de la grippe terminée, elle fait son retour en France. Le premier pic de cette maladie a eu lieu en décembre et plusieurs semaines d’accalmie ont suivi. Dans son dernier bulletin hebdomadaire publié ce mercredi 8 février, Santé publique France note un rebond de l’épidémie.

Onze des treize régions de France métropolitaine sont désormais classées en phase épidémique. Tous les indicateurs liés à la grippe sont en hausse pour la deuxième semaine consécutive. Ainsi, on constate une augmentation du taux d’incidence, des consultations et des hospitalisations.

Le rebond apparaît plus marqué durant cette deuxième semaine avec une hausse de 38% des consultations pour syndrome grippal, de 40% pour les passages aux urgences et 43 % concernant le nombre d’hospitalisations.

grippe

À lire aussi : Une nouvelle pandémie pour bientôt ? La Croix-Rouge tire la sonnette d’alerte

Comment expliquer ce rebond épidémique ?

Si l’on pensait être enfin tranquille avec l’épidémie de Covid-19, c’était sans compter sur la grippe particulièrement tenace cette année. Seules deux régions ne sont pas encore au niveau épidémique, il s’agit des Hauts-de-France et de la Normandie. Elles restent pour l’heure en post-épidémie.

L’épidémie aurait été relancée en raison de l’expansion d’une nouvelle souche de type B. L’infectiologue Benjamin Davido a expliqué à l’AFP que le virus de type B « peut tout à fait réinfecter des personnes qui ont déjà eu des grippes de type A. »

La situation devrait toutefois évoluer avec une intensité moindre par rapport à la première phase de l’épidémie. En effet, le virus de type B est bien moins virulent que les virus de type A. Les personnes contaminées par la grippe devraient donc développer des formes moins graves.

À lire aussi : Alerte confinement : Une nouvelle maladie inquiétante surgit

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.

LA VIDEO DU JOUR A NE PAS MANQUER