Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Santé

Ces médicaments sont à bannir… la liste noire 2023 dévoilée

Publié par Lucas Obin le 17 Déc 2022 à 11:33
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

C’est un détail que l’on peut omettre de faire chaque année. Et pourtant, son importance est cruciale, voire indispensable… En effet, en 2023, il sera fortement conseillé de mettre un terme à la consommation de plusieurs dizaines de médicaments. Jugés obsolètes, moins efficaces et parfois, même, plutôt dangereux, ils se répartissent en plusieurs catégories selon les champs d’actions qu’ils proposent. Voici une liste brève des produits que vous connaissez le plus !

>>> À lire aussi : Ces médicaments pourraient vous permettre de vivre jusqu’à 200 ans

En 2023, il faudra bannir ces médicaments

On a tendance à penser que les médicaments nous veulent principalement du bien. Mais réfléchir ainsi est déjà la première erreur que l’on peut faire, avant même de consommer ces derniers. Chaque année, la célèbre revue, Prescrire, établit une liste importante de l’ensemble des produits médicamenteux à éviter. Voire, même… à supprimer de nos habitudes ! Et en 2023, il n’y aura pas d’exception à la règle.

Ainsi, dans quatre catégories réparties entre les médicaments actifs, anciens, récents et dont l’efficacité n’est pas prouvée, la revue Prescrire a fait sa liste des produits concernés. « Il s’agit d’une liste basée sur de nouvelles indications, tant sur les effets indésirables que sur les données d’efficacité », précisent les journalistes scientifiques ayant travaillé sur cette étude très précise.

>>> À lire aussi : L’iode, ce médicament qui s’arrache déjà utilisé en cas… de menace nucléaire !

2023 medicaments revue prescrire

Quels sont les produits concernés ?

Au total, près de 107 médicaments, dont plus de 85 sont commercialisés en France, ont été inscrits dans la liste. Parmi eux, on trouve notamment des produits prescrits pour des cas de cancers, comme le défibrotide, la mifamurtide ou encore la vinflunine. Côté cardiologie, sont concernés le bézafibrate ou encore la trimétazidine.

Cependant, d’autres médicaments, bien plus connus, sont également pointés du doigt. Le maxilase, le toplexil, le smecta ou encore le vogalène apparaissent, eux, dans la liste de la revue Prescrire. Ils sont particulièrement considérés comme susceptibles de provoquer « des effets indésirables disproportionnés ». Soyez donc sur vos gardes et rapprochez-vous de votre médecin pour en avoir le cœur net !

>>> À lire aussi : Elle confond ses AirPods avec des médicaments et avale ses écouteurs sans fil

Source : Journal des Femmes
close

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.

0