Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Santé

Attention : certains gels hydroalcooliques sont dangereux !

Publié par Lucie B le 18 Nov 2020 à 19:00
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Après avoir enquêté sur les prix des gels hydroalcooliques, la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes a enquêté sur la qualité de ces gels virucides. Et le résultat est inquiétant.

La suite après cette publicité

À lire aussi : Alerte : Certains gels hydroalcooliques peuvent présenter un danger mortel !

La suite après cette vidéo

Des prélèvements révélateurs

C’est devenu un produit du quotidien, indispensable et obligatoire dans chaque lieu public, notre allié à la sortie des transports en commun : le gel hydroalcoolique. Une noisette de produit suffit à tuer les virus et donc à se protéger du coronavirus. C’est du moins la promesse initiale. Mais la réalité semble toute autre comme le révèle Romain Roussel, directeur de cabinet de la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes. Celle-ci a réalisé des tests laboratoires sur ces produits et le résultat est effarant.

La suite après cette publicité

« Pour être efficace contre le coronavirus, les gels hydroalcooliques doivent contenir au moins 60 % d’alcool. Nous avons constaté que quelques produits prélevés ne contenaient pas suffisamment d’alcool. C’est pourquoi nous avons fait classer ces produits en non-conformes et dangereux. C’était le cas en particulier de 13 % des produits analysés ».

Une majorité de produits non-conformes

Au 12 novembre 2020, la répression des fraudes a réalisé plus de 180 prélèvements de gels hydroalcooliques. 162 ont été analysés. 73 % d’entre eux sont non-conformes. Parmi cela, 35 % sont jugés dangereux. Les raisons : une teneur en alcool moindre (13 % ) mais également des problèmes d’étiquetages, qui minimisent les dangers de ces produits ou qui comportent des informations incomplètes. Ces produits frauduleux sont vendus à la fois sur Internet, dans les bureaux de tabac, les grandes surfaces, mais également les pharmacies.

La suite après cette publicité

Ces gels hydroalcooliques non-conformes et dangereux vont faire l’objet de « suites appropriées » dont « notamment des mesures de retrait et ou de rappel ». Les prélèvements sur les gels hydroalcooliques vont d’ailleurs se poursuivre tout au long de l’épidémie. Objectif : retirer du marché, sous les 48 heures, les produits inefficaces contre le Covid-19.

Source : FranceInfo 

À lire aussi : Covid-19: Cette activité augmenterait le risque d’attraper le virus de 78% 

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.