Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Sexualité

Stimulation du clitoris : Cette information surprenante qui vient d’être dévoilée

Publié par Charlène Deveaux le 08 Jan 2022 à 8:30
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Ce sont des scientifiques allemands qui nous ont éclairés sur le sujet. Dans une étude publiée dans la revue scientifique JNeurosci, on a pu découvrir dans quelle zone du cerveau est active lorsque le clitoris est stimulé. Ces découvertes pourraient, à l’avenir, être bénéfiques pour des problèmes tels que des troubles sexuels.

>>> À lire aussi : Ikea : le magasin annonce une mauvaise nouvelle à ses consommateurs

Le cerveau et le clitoris connectés

Chaque partie du corps humain détient son aire cérébrale, c’est-à-dire une région précise du cortex somato-sensoriel. Cependant, certaines de ces parties n’ont pas encore trouvé leur fil conducteur avec le cerveau. Et c’était le cas du clitoris, jusqu’à maintenant.

C’est dans une étude publiée le 20 décembre 2021 dans Journal of Neurosciences que l’on découvre quelle région cérébrale est liée à la stimulation du clitoris. Sur la carte du cortex somato-sensoriel, on observe que c’est celle située près de la hanche. Il est également important de préciser que la partie concernée est plus étendue chez les femmes ayant davantage de rapports sexuels.

Pour cette expérience, il a fallu la participation de 20 femmes, entre 18 et 45 ans. Celles-ci ont en amont réalisé une IRM du cerveau, pendant que, en même temps, un dispositif tactile stimulait leur clitoris. C’est ainsi, grâce aux régions actives qui apparaissaient sur les radios, que l’on a pu faire un constat. Des suppositions avaient déjà été faites sur la zone potentielle.

Certains émettaient déjà qu’elle était vers la hanche, d’autres, près du pied. La conclusion finale, c’est que autant pour les femmes que pour les hommes, la représentation cérébrale des parties génitales est située près de celle de la hanche (même si cela varie, en fonction de chaque personne, évidemment). N’empêche, c’est fou comme on est tous égaux, hein ?

clitoris

Une avancée pour les personnes souffrants de troubles sexuels

En effet, cette avancée plus que majeure va être bénéfique pour des personnes souffrant de troubles sexuels. Parmi elles, notamment les femmes ayant été victimes de mutilation génitales. Pierre Foldès, un docteur établi à Saint-Germain-en-Laye, travaille actuellement sur la reconstitution du clitoris et à la réparation des dommages physiques et psychologiques causés par les mutilations génitales.

Il affirme que « La recherche nous permet, à nous qui travaillons sur la reconstitution du clitoris et le fait de retrouver ou non des possibilités orgasmiques, de prouver que les sensations reviennent et qu’on a remis en circuit des terminaisons nerveuses qui étaient abimées et mutilées » . L’homme ayant opéré plus de 6000 femmes dans sa carrière concentre une partie de son travail à pouvoir redonner à ces femmes une sexualité épanouie et normale.

>>> À lire aussi : Tabac et cannabis : Cette conséquence inconnue sur votre sexualité

0