Coronavirus : ce que nous redoutions s’est produit

Publié par FJ le 12 Juil 2020

Alors que l’on pensait que la crise du coronavirus était enfin derrière nous. Il semblerait que la réalité soit toute autre. En effet, le taux de reproduction augmente dangereusement par région. Voici le détail département par département.

coronavirus

>>> À lire aussi : Bloqué à l’aéroport depuis 3 mois à cause du Coronavirus, cet homme vit un enfer

Le coronavirus est de retour ?

Cela fait plusieurs jours maintenant que le coronavirus semble désormais loin de nous. En effet, suite au déconfinement du 11 mai, les Français ont repris un peu de liberté. Mais trop peut-être. Les autorités sanitaires ont pendant longtemps alerté sur une possible deuxième vague.

Mais petit à petit, cette situation semblait s’éloigner. Les bars et les restaurants ont rouvert, les citoyens sont autorisés à partir en vacances, et la fête de la musique n’a jamais autant rassemblé que cette année. Et malheureusement, ce qui devait arriver, arriva. Une deuxième vague semble plus proche que jamais, et pour preuve, certains pays se sont reconfinés.

>>> À lire aussi : Un Indien se fait fabriquer un masque en or pour se protéger du coronavirus

Les régions dans le rouge

Depuis plusieurs jours maintenant, le virus est plus que présent dans certaines régions. Le taux de reproduction est particulièrement inquiétant. En effet, ce dernier mesure le nombre de personnes que contamine un individu infecté par le Covid-19. 

Le ministre de la Santé Olivier Véran a expliqué : « S’il est supérieur à 1, cela veut dire que chaque porteur du virus va le transmettre à plus d’une personne et donc l’épidémie augmente”.

Le site Santé public France annonce que le taux de reproduction a particulièrement augmenté durant les sept jours entre le 28 juin au 4 juillet. Celui-ci a franchi significativement le seuil de 1 dans les Pays-de-la-Loire (1,52), en Nouvelle-Aquitaine (1,32), et en Provence-Alpes-Côte d’Azur (1,24). Le R effectif est aussi égal ou légèrement supérieur à 1 en Normandie (1), dans les Hauts-de-France (1,06), en Île-de-France (1,06) et en Bretagne (1,07).

Et ce qui est particulièrement inquiétant c’est la moyenne nationale qui s’élève à 1,05, alors qu’elle était stabilisée à 0,90 depuis plusieurs semaines.

>>> À lire aussi : Drame : un célèbre acteur décède du Coronavirus…

0