Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Santé

Coronavirus : trouver un vaccin pourrait s’avérer plus long que prévu

Publié par Claire JONNIER le 20 Avr 2020 à 11:32

En seulement quelques semaines, le coronavirus aura mis le monde entier à genoux ! Il faut dire que les scientifiques du monde entier s’interrogent encore tout en cherchant le fameux vaccin. Or, c’est extrêmement compliqué dans la mesure où le Covid 19 mute tous les 15 jours et c’est d’ailleurs ce qui explique pourquoi il a réussi à se propager tout autour du globe.

>> À lire aussi : Supermarchés : ce très gros changement après le confinement qui ne va pas plaire aux consommateurs

Coronavirus : une mutation accélérée

Comment le coronavirus a-t-il fait pour se répandre dans le monde entier ? Et bien, le secret résiderait dans la mutation du virus. En tous les cas, c’est ce qu’affirme Pr Jean-François Delfraissy, Président du Conseil Scientifique covid-19. Et pour comprendre la chronologie de l’épidémie, la plateforme Nexstrain recense toutes les données génomiques disponibles depuis le tout début.

Ainsi, dans une animation accélérée, il est possible de mieux comprendre comment le virus a pu se transmettre d’un pays à un autre. Pour l’instant, Nexstrain a réussi à extraire jusqu’à 1500 génomes et explique que le virus mute tous les 15 jours. Quant à savoir pourquoi, c’est le cofondateur de la plateforme, Trevor Bedford qui explique : « ces mutations sont tout à fait bénignes et utiles comme pièces du puzzle pour découvrir comment le virus se propage. »

>> À lire aussi : Déconfinement : Cette start-up italienne propose une invention incroyable pour retourner à la plage en toute sécurité !

Un virus intelligent ?

La grosse particularité du Covid 19, ce qu’il est une affinité toute particulière avec l’humain. Et c’est d’ailleurs la raison qui explique pourquoi ce coronavirus a réussi à contaminer différentes populations. En effet, il est capable de passer complètement inaperçu avec peu de symptômes tout en s’adaptant aux caractéristiques physiologiques et immunitaires d’une population.

Cela signifie qu’en fonction du pays, il effectue des mutations légères de manière à pouvoir s’adapter à ces nouveaux hôtes. Voilà pourquoi, les scientifiques parlent d’une version italienne du virus qui est différente de la version chinoise. « La version italienne est certainement le résultat d’une mutation, d’autant que ce virus se modifie de personne à personne. »

Même si des essais sur l’homme ont commencé, le vaccin pourrait bien ne voir le jour que courant 2021.

coronavirus symptômes légers
Source : Medisite

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.