Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Santé

Covid-19 : L’étrange transmission du virus dans un car inquiète !

Publié par Romane TARDY le 06 Sep 2020 à 19:33
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Une transmission étrange du Covid-19 a eu lieu dans un car en direction de Ningbo en Chine. Un tiers des passagers ont été contaminés au coronavirus. Pourtant, ils n’étaient pas tous assis près du patient zéro. Le Covid-19 était-il alors dans l’air ? Cela pourrait être inquiétant.

A lire aussi : Cette île paradisiaque est réservée aux personnes ayant eu le Covid-19

Une transmission inquiétante du virus dans un car

Jama Internal Medicine, une revue scientifique américaine, a décidé de revenir sur un cas particulier de transmission du Covid-19. Il y a quelques mois, des pèlerins étaient réunis dans deux cars en direction de Ningbo pour un événement religieux. A la sortie du premier car, un tiers des passagers (23 sur 68) avait attrapé le coronavirus. Aucun cas n’a été détecté dans le second bus. Le trajet a pourtant duré moins d’une heure. Les experts, contactés par la revue, ont certifié que personne ne portait le masque.

On pourrait alors penser que cette contamination n’est pas étonnante. Seulement si. Le nombre de contaminés prouve que la transmission ne s’est pas limitée aux seuls voisins du cas supposé. Cette personne serait une sexagénaire, asymptomatique, qui avait eu des contacts avec des individus de Wuhan, premier épicentre de l’épidémie. Sans symptômes, elle ne toussait pas et donc n’aurait pas projeté de gouttelettes pouvant contaminer ses voisins. Pourtant, six personnes proches d’elle dans le car l’ont attrapé et 17 autres plus éloignées.

Une contamination par voie aérienne

C’est là que la situation devient inquiétante. Les experts ont alors envisagé une transmission par voie aérienne. Ils pointent notamment du doigt la climatisation du car. Le système faisait recirculer l’air à l’intérieur et ne le renouvelait pas, propageant ainsi le virus. « Cette enquête suggère que, dans des environnements clos où il y a recirculation de l’air, SARS-CoV-2 est un pathogène hautement transmissible » , expliquent les experts.

Ce n’est pas la première fois que des experts font un tel constat : cela a été le cas pour un restaurant de la ville de Canton en Chine. D’où l’importance du port du masque dans les lieux clos qui pourrait réduire par quatre le risque de contamination.

Source : 20 minutes

A lire aussi : Covid-19 : l’obligation du port du masque levée dans ces villes ?

0