Icône menu hamburger Icône loupe de recherche

Covid-19 : Un nouveau vaccin bientôt en France ?

Publié par Gabrielle le 22 Juin 2021 à 12:00
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Un nouveau vaccin est sur le point d’arriver sur le marché. Créé à Cuba, le vaccin nommé Abdala est arrivé en phase finale des essais cliniques. Il est le premier vaccin d’Amérique latine efficace à 92%. Il devrait recevoir l’autorisation officielle des autorités d’ici la fin du mois de juin.

vaccin

>>> A lire aussi : Les vaccins responsables de l’apparition de variants ? Cette folle rumeur qui court

Premier vaccin d’Amérique latine

Il est le premier vaccin créé en Amérique latine et a une efficacité de 92,28% contre le Covid-19. Le vaccin Abdala nécessite trois doses pour être efficace, a annoncé ce lundi 21 juin le groupe pharmaceutique d’Etat BioCubaFarma.

Abdala est en phase finale des essais cliniques. Il ne devrait pas tarder à recevoir l’autorisation officielle des autorités cubaines à la fin du mois ou début juillet. Cette nouvelle a été annoncée en personne au président cubain Miguel Diaz-Canel. Ce dernier s’est rapidement félicité de cette nouvelle sur Twitter : « Frappés par deux pandémies (le Covid et le blocus), nos scientifiques de l’institut Finlay et du CIGB ont surmonté tous les obstacles et nous ont donné deux vaccins très efficaces : Sobrena 2 et Abdala » .

 

Efficace contre les variants

L’institut Finlay a annoncé ce samedi que son autre candidat, Sobrena 2 affichait une efficacité de 62% après l’injection de deux de ses trois doses.  Le directeur de l’institut a défini ce résultat comme « réconfortant » car il serait efficace contre les variants qui circulent dans le pays. Ce deuxième candidat devrait donc également bientôt recevoir les autorisations officielles.

Leur prochaine autorisation fera d’eux, les premiers vaccins contre le coronavirus développés et produits en Amérique latine. Les chercheurs ont dû faire face à de nombreuses difficultés, notamment avec l’embargo américain en vigueur depuis 1962 et renforcé par Donald Trump.

L’objectif du gouvernement cubain est de vacciner 70% des 11,2 millions d’habitants d’ici août, puis toute la population d’ici la fin de l’année.

>>> A lire aussi : Covid-19 : le vaccin Pfizer pointé du doigt pour une raison précise… et dangereuse