Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Santé

Covid-19 : Pfizer au cœur de la tourmente après une plainte d’un vacciné

Publié par Lucas Obin le 18 Avr 2022 à 12:33
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Ils sont désormais loin, les temps durant lesquels la majeure partie des Français allaient se faire vacciner contre le virus de la Covid-19. Si aujourd’hui, la vie normale semble avoir retrouvé son cours normal, certains citoyens sont toujours dans l’incertitude par rapport au type de vaccin qu’ils ont reçu. En effet, un homme a récemment décidé de porter plainte à l’encontre de Pzifer. Il estime, depuis, être victime de lourds problèmes de santé et d’effets secondaires.

Un vacciné contre la Covid-19 porte plainte à l’encontre de Pfizer

Vaccin contre la Covid-19 : effets secondaires ou pas ? Plusieurs mois après l’intense campagne de vaccination en France, des citoyens vaccinés continuent de se plaindre après avoir vu l’apparition de problèmes de santé. Jean-Philippe Becquelin, lui, en fait partie. « Des ecchymoses sont apparues sur moi deux ou trois jours après mon vaccin », a alors expliqué cet homme qui, très vite, va être fixé sur son diagnostic.

Les autorités sanitaires lui décèlent l’apparition d’une thrombopénie. Autrement dit : de nombreux bleus apparaissent sur son corps et ses éventuels saignements sont abondants. Ni une, ni deux, Jean-Philippe Becquelin décide alors de porter plainte à l’encontre de Pfizer et de son vaccin contre le virus de la Covid-19. Pour lui, la certitude est là : il souffre d’effets secondaires de l’injection qu’il a reçue.

pfizer covid-19 vaccin plainte

Le besoin de savoir

« J’attends la plus grande transparence et aussi une porte qui s’ouvre pour moi et ce qui m’arrive. Et pour tous ceux qui ont des doutes sur des effets secondaires », livre Jean-Philippe Becquelin, vacciné contre la Covid-19 par Pfizer. Cette affaire apparait d’autant plus bruyante que l’homme en question possède la trentaine d’années. Il n’est donc pas considéré comme une personne dite à risque. Quoi qu’il en soit, il devrait très rapidement être fixé. Nul doute qu’une décision prise en faveur du plaignant entraînerait une vague de plaintes de la part de tous ceux qui ont des doutes.

Source : Capital
close

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.

0