Icône menu hamburger Icône loupe de recherche

Coronavirus : l’annonce d’Olivier Véran qui inquiète

Publié par FJ le 29 Juil 2020 à 14:35
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

La guerre contre le coronavirus est loin d’être gagnée. Olivier Véran était l’invité de la matinale de LCI ce mercredi 29 juillet et s’est confié sur l’avenir de la France concernant la crise sanitaire. Le ministre de la Santé a fait une annonce qui pourrait déplaire au plus grand nombre.

olivier véran fermeture bars

>>> À lire aussi : Coronavirus : ce que nous redoutions s’est produit

Olivier Véran s’exprime

Invité ce matin sur LCI pour discuter de la crise sanitaire du coronavirus en France, Olivier Véran, le ministre de la Santé, a fait quelques confidences. Il a tout d’abord tenu à rassurer les Français concernant une possible seconde vague.

« On n’est pas dans une deuxième vague du coronavirus. On est dans la poursuite de l’épidémie ». Il reconnaît malgré tout « des signaux d’alerte provenant de certains hôpitaux avec une tendance du nombre d’admissions et du nombre d’appels« .

« Nous passons désormais les 500.000 tests par semaine. Nous étions à 300.000 par semaine au moment de déconfinement« . Résultat de cette intensification des dépistages : « Pour 100 tests, nous étions à 1,1% de test positif, désormais nous sommes à 1,3%. Nous testons davantage dans les zones de circulation active« .

>>> À lire aussi : Coronavirus : ces soignants n’ont pas le droit à la prime de 1500 euros

Vers une fermeture des bars ?

Il poursuit ensuite : « D’une part, car nous testons davantage dans les zones de circulation active. D’autre part, nous enregistrons un certain nombre de diagnostics chez des gens qui sont plus jeunes« . Et en effet, les jeunes sont la population la plus surveillée concernant le coronavirus.

Selon certains professionnels, ces derniers ne respecteraient que très peu les gestes barrières. « On remarque, lors des campagnes de dépistage massif, que les patients sont jeunes, plus jeunes que lors de la précédente vague. Le taux d’asymptomatiques est, lui, extrêmement élevé. C’est le cas particulièrement en Ile-de-France où l’on voit arriver des jeunes qui ont été infectés sans qu’on sache comment » poursuit-il.

C’est pourquoi il se dit prêt à fermer certains bars si la situation devenait hors de contrôle « Nous pourrions être amenés à le faire. Regardez en Mayenne, j’ai demandé au préfet d’interdire les rassemblements de plus de 10 personnes tant que le virus circule de manière trop importante. Cela peut aller jusqu’à la fermeture des établissements, si c’est nécessaire. Cela fait partie des possibilités« .

>>> À lire aussi : Confinement : tout le monde ne devra pas retourner sur son lieu de travail le 11 Mai selon Edouard Philippe

close

Inscrivez vous à la Newsletter TDN

Tous les jours le meilleur du web directement dans votre boite mail.
Garanti sans SPAM.