Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Santé

Covid-19 : Ce nouveau trouble très inquiétant

Publié par Romane TARDY le 06 Août 2021 à 6:00
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Toux, fièvre, perte du goût ou de l’odorat, les symptômes du Covid-19 sont à présent connus de tous. Pourtant, des scientifiques viennent de faire une révélation inattendue. Les personnes atteintes par le virus auraient perdu en QI !

covid-trouble

>>> A lire aussi : Pfizer : l’efficacité du vaccin remise en doute par une étude

Une baisse de QI dû au Covid-19 ?

Le Covid-19 rend-il moins intelligent ? Des scientifiques ont fait une étude dont les résultats laissent perplexe. Si on sait bien que le Covid-19 peut jouer sur nos capacités respiratoires, notre goût ou notre odorat, on ne se doutait pas qu’il pouvait toucher notre QI !

L’étude a été réalisée sur plus de 80 000 personnes au Royaume-Uni entre janvier et décembre 2020. Parmi elles, 13 000 ont attrapé le coronavirus. Elles ont alors été soumis à un test de QI. Selon les résultats publiés sur Medrxiv, ce sont les personnes qui ont déjà contaminées qui ont connu une perte de QI. Ceux qui se sont remis du virus ont eu plus de difficultés à résoudre des problèmes ou à établir un raisonnement que ceux qui n’ont jamais été infectés.

Par ailleurs, de nombreuses personnes atteintes du Covid-19 ont expliqué avoir ressenti une sorte de « brouillard cérébral » . La réflexion était notamment compliquée pour les personnes ayant eu des symptômes tels qu’une fatigue sévère ou de la fièvre.

Des risques sur le long terme

Cette perte de QI toucherait particulièrement les personnes ayant développé une forme grave du virus. En effet, le groupe de personnes hospitalisées a montré une baisse non-négligeable de ses capacités cognitives, allant jusqu’à une perte de 8,5 points de QI. Cette chute touchait toutes les personnes ayant eu besoin d’être sous assistance respiratoire. Cette baisse ne s’explique donc pas « par des différences d’âge, d’éducation ou d’autres variables démographiques et socio-économiques » .

Pour les personnes ayant pu rester chez elle quand elles étaient contaminées, des déficits ont été tout de même observés. « Même si les déficits constatés étaient moins importants chez les individus qui sont restés à la maison, ils étaient plus flagrants pour ceux qui avaient reçu une confirmation positive de l’infection au Covid-19. Une possibilité serait que les déficits constatés dans les cas de Covid plus bénins pourraient être dus à une hypoxie (une baisse des taux d’oxygène dans le sang) moins importante que les personnes à l’hôpital » , explique l’étude.

Si davantage de travail sera nécessaire pour prouver le lien exact entre Covid-19 et baisse du QI, il semble bien montrer que le Covid-19 touche aussi le cerveau. Cette donnée est inquiétante car on pourrait craindre que le Covid-19 ait un impact cognitif à long terme.

>>> A lire aussi : Vaccination : Les personnes ayant déjà été touchées par le Covid-19 ont-elles vraiment besoin de se faire vacciner ?

close

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.

0