Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Santé

Covid-19 : Ce constat inquiétant dans les services de réanimation

Publié par Gabrielle le 05 Août 2021 à 9:30
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Les nouveaux patients atteints du Covid-19 admis en réanimation sont plus jeunes et généralement non vaccinés. Comment expliquer qu’il y ait de plus en plus de jeunes admis à l’hôpital ces dernières semaines ? La vaccination des plus âgés n’est pas la seule explication à ce rajeunissement des malades.

Covid-19 réanimation

>>> A lire aussi : Covid-19 : Cette bonne nouvelle pour les vaccinés qui vient de tomber

Les vidéos du jour à ne pas manquer

Un rajeunissement des patients hospitalisés

Les soignants constatent tous un rajeunissement des patients hospitalisés et en réanimation. « En moyenne, les patients admis en réanimation en ce moment en France ont cinq ans de moins que lors des vagues précédentes » , a déclaré Olivier Véran le mardi 28 juillet.

D’après Le Parisien, au 26 juillet 2021, la moyenne d’âge des patients en réanimation est passée sous les 60 ans. Une première depuis le début de l’épidémie de Covid-19. La baisse de l’âge moyen s’explique en partie par la vaccination massive des personnes âgées.

Le nombre de patients de 20 à 29 ans a doublé à l’hôpital depuis début juillet. On constate également une augmentation plus rapide que la moyenne pour les 30 à 39 ans et les 40 à 49 ans. Le nombre de patients de 40-49 ans est en hausse de 50%. Ces chiffres se retrouvent en réanimation puisque 50% des malades y ont moins de 65 ans.

Le Covid-19 circule fortement chez les jeunes

L’âge moyen des patients décédés du Covid-19 diminue lui aussi. Lors des premières vagues, 90% des décédés avaient plus de 70 ans. En juin et juillet 2021, ce sont moins de 70% des décès qui touchent des personnes de plus de 70 ans.

La situation actuelle est en lien avec le taux d’incidence qui a explosé chez les jeunes. A la fin du mois de juillet, une vingtaine de départements français avaient un taux d’incidence supérieur à 1000 chez les 20 à 29 ans.

Cette situation s’explique par une vaccination encore faible chez les plus jeunes. Début août, moins d’un français sur deux de 20 à 49 ans était totalement vacciné. Mais c’est surtout l’apparition du variant Delta a bousculé les chiffres. Ce variant du Covid-19 apparait comme plus virulent, il est responsable d’un plus grand nombre d’hospitalisations.

>>> A lire aussi : Covid-19 : Ces départements où les contaminations sont en baisse

0