Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Santé

Pfizer : l’efficacité du vaccin remise en doute par une étude

Publié par FJ le 05 Août 2021 à 16:33
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

C’est une étude qui risque de faire grand bruit. Cette dernière montre et affirme que le vaccin Pfizer baisserait en efficacité, d’environ 6%, quelques semaines après l’injection. Des données confirmées par le PDG du groupe qui appelle à faire une troisième dose.

pfizer efficacite vaccin

>>> À lire aussi : Vaccination : Les personnes ayant déjà été touchées par le Covid-19 ont-elles vraiment besoin de se faire vacciner ?

Les vidéos du jour à ne pas manquer

Depuis un an et demi, le monde entier se bat contre le virus du covid-19. Pendant de longs mois, tous attendaient avec impatience l’arrivée du vaccin dans le but de sortir enfin de cette pandémie. En décembre, les premières doses de vaccins ont été injectées et depuis, une campagne de vaccination massive a été lancée.

Emmanuel Macron prenait la parole le 12 juillet dernier afin d’annoncer aux Français l’extension du pass sanitaire. Suite à ces annonces, de nombreux Français ont accepté d’aller se faire vacciner et désormais plus de 53% de la population a son schéma vaccinal complet. Alors que tout se passait bien, tout est remis en cause avec l’arrivée du variant delta.

>>> À lire aussi : Pfizer : une femme victime d’une grosse boulette avec le vaccin

Vers une troisième dose ?

Cela fait plusieurs semaines que le variant delta a fait son arrivée en France. Et ce dernier est plus dangereux que le covid-19 dit « classique » car il est plus contagieux, un peu plus virulent et résisterait au vaccin.

Et ce n’est pas le résultat de cette nouvelle étude qui risque de nous rassurer. Le PDG de Pfizer vient de révéler qu’en étude avait été faite sur l’efficacité du vaccin tomberait de 96 à 84% en seulement quatre mois, soit une baisse de 6% tous les deux mois.

Face aux résultats de cette étude, le PDG de Pfizer Albert Bourla assure au micro de CNBC qu’une troisième dose serait vivement conseillée. « Les données en provenance d’Israël indiquent une diminution de l’efficacité, qui est au départ à quasiment 100 % contre le risque d’hospitalisation. Après une période de six mois, l’efficacité devient faible chez les personnes âgées de plus de 90 ans et moyenne chez les plus de 80 ans. La bonne nouvelle, c’est que nous pensons qu’une troisième dose pourra faire revenir le niveau d’immunité à un niveau suffisant pour protéger contre le variant Delta. »

>>> À lire aussi : Deux YouTubeurs piègent un anti-vaccin en lui proposant de l’argent pour ne plus critiquer la vaccination (vidéo)

0