Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Science

Vaccins Pfizer/Moderna : La mauvaise nouvelle qui vient de tomber

Publié par Brandon Clouchoux le 02 Août 2021 à 16:30
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Alors que la France connaît une quatrième vague épidémique, les entreprises pharmaceutiques Pfizer et Moderna augmentent le prix de leurs vaccins contre le coronavirus dans le cadre d’un accord avec l’Union européenne.

Pfizer et Moderna augmentent leurs prix

Dans le cadre d’un accord avec l’Union européenne, Pfizer et Moderna ont décidé d’augmenter les prix de leurs vaccins contre le Covid-19, selon des informations du Financial Times, qui a pu avoir accès aux contrats.

D’après la même source, la dose du vaccin Pfizer était à 15,50 euros et passe maintenant à 19,50 euros. Pour ce qui est de Moderna, 19 euros auparavant et 21,50 euros, à présent.

Mais pourquoi une telle augmentation ? Malgré les relances de l’AFP, Pfizer et Moderna préfèrent ne pas donner de réponse. En ce qui concerne la Commission européenne, même chose : elle s’abstient de tout commentaire, en s’abritant derrière la confidentialité des contrats. Une situation qui ne semble pas changer, puisqu’elle a toujours refusé de communiquer le prix des vaccins. 

>>> À lire aussi : Jacob Desvarieux mort du covid malgré trois vaccins, Christine Kelly fait des révélations

De nouvelles doses livrées

Alors que la Commission européenne ne communique aucune information au sujet du prix des vaccins commandés, un ministre belge avait tout de même publié sur son compte Twitter – avant de l’effacer – un tableau permettant de comprendre les montants promis par son gouvernement aux fabricants des vaccins. Pour le groupe suédo-britannique AstraZeneca, la somme s’apparente à 1,78 euro, en revanche, pour le vaccin américain Moderna, 14,70 euros. 

Avec les dernières annonces gouvernementales, le manque de dose de vaccin s’est fait ressentir. Mais, récemment, l’Union européenne a passé un nouveau contrat pour se procurer jusqu’à 1,8 milliard de doses de vaccins à BioNTech-Pfizer, livrable jusqu’en 2023.

La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, a annoncé début juillet que l’UE avait atteint son objectif de disposer de suffisamment de doses pour autoriser une vaccination jusqu’à 70% de sa population adulte, soit environ 336 millions de personnes. 

Le programme d’achat commun de vaccin de l’UE a permis de se procurer 330 millions de doses du vaccin BioNTech-Pfizer, 100 millions d’AstraZeneca, 50 millions de Moderna, et 20 millions du Johnson & Johnson.

>>> À lire aussi : Covid-19 : Mauvaise nouvelle pour les vaccinés

close

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.

0