Publicité
Icône menu hamburger Icône loupe de recherche

Si 70% des citoyens adoptaient ce geste, la pandémie pourrait disparaître !

Publié par FJ le 08 Déc 2020 à 6:16

Cela va faire un an que l’on vit avec le coronavirus. À cette époque, il y a un an tout pile, personne ne s’attendait une seule seconde à ce qu’on allait vivre aujourd’hui. Une étude singapourienne vient de faire une nouvelle étude qui pourrait révolutionner la vie de tous.

pandémie arrêt geste covid-19

>>> À lire aussi : Le Coronavirus a emporté le même jour, un couple marié depuis 50 ans

Un virus qui dure

L’année 2021 est pleine d’espoir. Et pour cause, après le chaos de 2020, tous les regards sont désormais tournés vers l’avenir. En effet, tous les citoyens du monde vivent avec le coronavirus depuis un an maintenant, et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’ils commencent à en avoir marre.

Après des semaines et des semaines d’espoirs, plusieurs laboratoires ont déclaré qu’un virus était en cours de développer et que ce dernier était extrêmement prometteur. Mais évidemment, il faudra attendre encore quelques semaines avant que toute la population soit vaccinée.

Ce vaccin est malgré tout un synonyme d’espoir puisqu’il va permettre aux citoyens de retrouver une vie un peu normale.

>>> À lire aussi : Coronavirus : la très mauvaise nouvelle qui pourrait tomber le 15 décembre

Un geste qui peut anéantir la pandémie ?

Mais en attendant le virus, une étude singapourienne du Department of Mechanical Engineering de l’Université nationale de Singapour a mis en lumière une étonnante étude. Et pour cause, dans cette dernière, plusieurs chercheurs ont décrété que malgré le fait que le port du masque était efficace, il serait encore plus utile que tout le monde porte le même.

« Les masques très efficaces, tels que les masques chirurgicaux dont l’efficacité est estimée à environ 70 %, pourraient permettre d’éradiquer la pandémie, si au moins 70 % des habitants portaient constamment et de manière adéquate ces masques en public ».

Un peu plus loin dans l’étude, les scientifiques ajoutent : « Les résultats ont indiqué que les masques chirurgicaux pouvaient prévenir efficacement la transmission des coronavirus et du virus de la grippe dans l’environnement sous forme de gouttelettes respiratoires, mais pas de réduction significative des aérosols ».

>>> À lire aussi : Coronavirus : un remède sous forme de spray nasal bientôt en vente ?