Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Insolite

Le squelette extraterrestre découvert en 2003 a enfin livré tous ses secrets

Publié par Alicia Trotin le 01 Avr 2023 à 7:27
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail
La suite après cette vidéo

En 2003, un squelette avec une forme très étrange a mis en émoi tous les ufologues. Durant des années, les théories les plus dingues ont circulé, laissant croire aux restes d’un extraterrestre. Heureusement, la technologie moderne a permis aux scientifiques de percer le mystère de cette mystérieuse tête conique.

La suite après cette publicité

À lire aussi : « Les extraterrestres existent » : Un invité de TPMP fait des révélations chocs

Ata, le squelette extraterrestre

Ata, l’extraterrestre

La suite après cette publicité

Les folles hypothèses qui ont animé le monde de l’ufologie ne sortent pas de nulle part. La découverte d’un corps momifié à la tête conique dans les vestiges d’une vieille église avait rendu fou les chasseurs de trésors. C’était l’un d’eux, Oscar Muño qui avait fait cette fabuleuse trouvaille dans le désert d’Atacama, au Chilli.

Enveloppé dans une pochette de cuir ainsi que dans un tissu blanc, le corps mesurait à peine 12 cm. De plus, il n’y avait que 10 côtes, et non 12. Un documentaire intitulé Sirius avait diffusé une rumeur selon laquelle il appartiendrait à une vieille tribu de visiteurs d’une autre planète. Il y a quelques jours, l’Université de Stanford a rétabli la vérité.

À lire aussi : Un OVNI abattu : l’existence extraterrestre sur le point d’être prouvée ?

La suite après cette publicité

La vérité, 20 ans après

Pendant une vingtaine d’années, les scientifiques du monde entier ont tenté de percer ce mystère qui était assurément humain pour de nombreux sceptiques. Par conséquent, le secret d’Ata l’extraterrestre a donc pris fin cette année.

Ce corps appartenait finalement à une petite fille atteinte d’une forme de dysplasie, plus connue sous le nom de nanisme, entre les années 1970 et 1980. Ce sont de multiples mutations génétiques et autres déformations osseuses qui sont à l’origine de cette forme peu commune.

La suite après cette publicité

D’après les experts de la communauté scientifique, l’enfant serait né prématurément et décédé rapidement après sa naissance. Ces recherches ont permis de faire avancer les rapports sur les formes de dysplasie.

À lire aussi : Incroyable ! Une étrange porte extraterrestre aurait-elle été découverte sur Mars ?