Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Santé

« Je n’arrivais plus à dire un mot ni à marcher » : Hospitalisé à seulement 23 ans du Covid-19, ce jeune homme livre un témoignage bouleversant !

Publié par Lucie B le 11 Nov 2020 à 16:30
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Hamza Bensatem habite à Marseille. Il a 23 ans et travaille à la Protection de l’Enfance. Il contracte le Covid-19 et va passer une semaine en soins intensifs à l’hôpital. Hamza souhaite que son témoignage alerte les jeunes sur le coronavirus.

La suite après cette publicité

À lire aussi : Covid-19: des décès attribués au virus alors que les patients n’étaient pas atteints ?

La suite après cette vidéo

Des symptômes importants

« J’ai été touché il y a deux semaines. Je me sentais fatigué, j’ai mis ça sur le compte du boulot ». Hamza a 23 ans, il travaille à la Protection de l’Enfance pour la ville de Marseille. Son travail se fait de nuit. Alors il met sa fatigue sur le compte du travail. Il croise beaucoup de monde lors de ses journées de travail. « Pour me rassurer, j’ai préféré faire le test du coronavirus qui est revenu négatif ».

La suite après cette publicité

Hamza considérait alors que le Covid-19 était une maladie réservée aux personnes âgées. Il se considère comme étant en bonne santé et ne s’inquiète donc pas. Pourtant, seulement 3 jours plus tard, de violents symptômes font leur apparition. « Alors que j’étais au bureau la nuit, je me suis mis à tousser, tousser, jusqu’à ne plus pouvoir respirer. J’ai appelé les pompiers, qui ont mis une heure à arriver tellement ils sont débordés en ce moment, c’est le chaos. »

Une prise en charge médicale importante

Quand les pompiers arrivent, ils emmènent Hamza au CHU d’Aix-en-Provence. Le jeune homme va alors faire face à la surcharge des hôpitaux. « Comme les services étaient saturés, j’ai passé trois jours sur un brancard, c’était très inconfortable. A la fin, j’avais très mal aux fesses » . Une fois qu’il obtient une chambre, il constate l’épuisement et l’urgence que vivent en permanence le personnel hospitalier. « Le personnel à l’hôpital était débordé. Les soignants passaient dans ma chambre en coup de vent, les piqûres faisaient mal parce qu’ils devaient aller vite. On ne pouvait pas discuter avec eux, il n’y avait pas de contact humain. »

La suite après cette publicité

Les symptômes du Covid-19 que subit Hamza sont violents pour son âge. « Je n’arrivais plus à dire un mot ni à marcher. On m’a traité avec un aérosol pour m’ouvrir les bronches, j’ai pris des corticoïdes et j’ai été placé sous oxygène. En tout, j’ai passé huit jours à l’hôpital, dont six sous-oxygène. J’étais en soins intensifs » . Pendant ces huit jours d’hospitalisation, Hamza ressent toute la douleur. Aujourd’hui encore, le jeune homme de 23 ans peine à s’en remettre. « Je suis toujours fatigué, je me sens fiévreux, j’ai l’impression d’avoir un gros rhume. Je ne fais que dormir alors que je suis très actif en temps normal » . 

Source : L’Obs

À lire aussi : Covid-19 : à Marseille, les hôpitaux réquisitionnent des camions frigorifiques en guise de morgue

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.