Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Santé

Une start-up nantaise vous rémunère pour pédaler ! Découvrez le concept d’Écovélo

Publié par Charlene le 22 Juil 2017 à 16:02
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Payé pour pédaler et garer son vélo

La suite après cette publicité

Une société nantaise, Écovélo, a vu le jour en 2014, et on peut dire qu’elle a de la suite dans les idées. Et pour cause, elle vous rémunère pour pédaler ! Plus concrètement, c’est une façon d’inciter les gens à oublier un peu la voiture et les transports en commun. Au profit d’un moyen plus écolo et plus sain. Une façon de respecter son environnement tout en brûlant des calories. Pour être payé(e) à rouler, le vélo doit se transformer en pub mobile. Bah oui, on n’a rien sans rien. On vous envoie donc un kit, à installer sur votre vélo. Et si votre petite reine n’est pas compatible avec les produits du kit, la société dispose de vélos compatibles que vous pouvez acheter. Ils sont d’ailleurs fabriqués en France.

paye pour rouler

0,10 cts/€ pour un kilomètre roulé

La suite après cette vidéo

Et pour ceux qui roulent beaucoup, le truc peut devenir pas mal rentable. Si tant est que cela ne vous gêne pas de rouler avec un vélo estampillé aux couleurs d’une marque en particulier. Comptez 10 centimes d’euros pour un kilomètre à vélo. Et 22 centimes d’euros par heure de stationnement. Et oui, au plus votre vélo sera parqué à vue, au plus ça vous rapportera. C’est même un peu rageant de se dire qu’on est mieux payer à parquer le vélo qu’à rouler. Mais bon, il faut ce qu’il faut. Vous êtes également rémunéré(e) en fonction du lieu où vous roulez. Si vous pédalez à Perpepette-les-Andouilletes, ce ne sera peut-être pas payé pareil que si vous roulez à Paris. Eh oui, c’est comme ça…

La suite après cette publicité

 

La suite après cette publicité

Socialement engagés

Notons également qu’au plus il y a d’abonnés, au plus Écovélo crée des emplois. En moyenne, 30 vélos permettent de créer un emploi. Et concernant les vélos que vend la société, ceux-ci sont fabriqués et assemblés dans un atelier à Nantes. L’idée a déjà fait son chemin à Paris, Nantes, Bordeaux, Strasbourg, Lille ou encore Saint-Étienne. Plutôt cool comme concept, vous ne trouvez pas ?

https://www.instagram.com/p/BUeIb9XAVJl/?taken-by=ecovelos

La suite après cette publicité
Crédit photo / photo à la une : capture @ecovelos

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.