Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Santé

Cette étude montre que prendre de l’âge permet de mieux encaisser… les gueules de bois !

Publié par La rédaction le 24 Avr 2021 à 14:33
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Bonne nouvelle pour celles et ceux qui pensent que vieillir n’a rien de bon ! En effet, une étude vient montrer qu’en vieillissant, les gueules de bois des lendemains de soirées sont beaucoup plus faciles à vivre que lorsque nous sommes dans nos plus jeunes années. Tout cela est notamment dû aux facultés de résistance à la douleur dont le corps dispose lorsqu’il prend de l’âge.

Publicité

>>> A lire aussi : Ce gendarme mentait sur les taux d’alcoolémie des automobilistes !

Vieillir diminue les gueules de bois

LA VIDEO DU JOUR A NE PAS MANQUER

Tout le monde se souvient forcément de sa première gueule de bois. Celle qui nous a fait croire que le monde s’arrêtait de tourner et que la vie allait probablement s’arrêter, tant les maux de têtes et troubles de l’estomac sont sévères… Et bien, pas d’inquiétude, car plus on vieillit… et plus ça passe ! C’est en tout cas ce qu’ont démontré ces scientifiques.

Publicité

En effet, ils exposent tout d’abord que les personnes d’un âge avancé se contrôlent bien plus facilement que les plus jeunes, qui souvent, boivent de manière excessive sans se préoccuper du lendemain, quand l’heure viendra pour la gueule de bois de faire son apparition. Ces attitudes pourraient notamment s’expliquer par les responsabilités qui en découlent, notamment familiales et professionnelles et qui forcent bien souvent les plus âgés d’y aller tout doux avec l’alcool.

gueule de bois lendemain de soirée étude

>>> A lire aussi : Elle urine de l’alcool… les scientifiques appellent ça le « syndrome d’auto-brasserie urinaire »

La résistance à la douleur augmente avec l’âge

Publicité

Seulement, l’étude met également en évidence une raison un peu plus scientifique. Pour les scientifiques, vieillir entraînerait une résistance à la douleur beaucoup plus élevée, ce qui expliquerait que les adultes ont nettement moins de difficultés à combattre la gueule de bois et à sentir ses effets indésirables et néfastes. Cette étude permet dans tous les cas de rappeler une chose essentielle : l’alcool est à consommer avec modération, peu importe l’âge !

>>> A lire aussi : Ils pensaient boire de l’alcool, mais ce qu’ils ont bu les a tués !

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.

Abonnez vous à la Newsletter TDN