Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Santé

En faisant ce soin dont toutes les femmes raffolent, elle était loin d’imaginer qu’elle allait perdre un pied !

Publié par Mélaine le 18 Sep 2018 à 10:12
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Publicité

Victoria Curthoy, une jeune australienne de 29 ans, s’est fait amputer de ses cinq orteils suite à une simple « fish pedicure » en Thaïlande.

 

Une fish pédicure qui tourne au cauchemar

La fish pédicure a fait son apparition au début des années 2000. Le principe est simple : vous plongez vos pieds dans une bassine d’eau remplie de petits poissons : les garra rufa. Ces petits poissons viendront tout simplement manger vos peaux mortes.

Publicité

 

Et c’est l’instant bien-être que s’est offert Victoria Curthoys, en Thaïlande. Sauf que la séance a tourné au cauchemar : la jeune femme s’était déjà fait amputer une partie du gros orteil quelques années auparavant suite à une infection. En plongeant ses pieds dans l’eau, rien d’anormal.

 

Publicité

C’est seulement à son retour en Australie que la jeune femme a du consulter en urgence. Des poussées de fièvres l’inquiétaient. Il aura fallu plus d’un an pour que les médecins diagnostiquent la maladie de Schwelmenella. Ils constatent qu’une petite plaie sur son ancienne blessure a laissé passer les bactéries. L’infection rongeait ses os. Elle se fera amputer du gros orteil en décembre 2012.

 

Les suites de la fish pédicure

Publicité

Comme l’explique la jeune femme « une année de marche sans gros orteil a causé des ulcères au deuxième orteil, à cause de la pression exercée dessus. Je n’étais pas au courant qu’une autre infection faisait rage. Les médecins ont pris le deuxième orteil et m’ont laissé avec trois orteils ».

 

Mais les os, rongés par la maladie, n’ont laissé d’autre choix aux médecins que d’amputer le reste de ses orteils au fil des années. Aujourd’hui, l’australienne tente de sensibiliser sur les dangers des fish pédicures.

Abonnez vous à la Newsletter TDN

Publicité
fish pédicure

 

fish pédicure

 

fish pédicure

 

Publicité

Si vous êtes tenté.e par l’expérience, c’est en sachant que l’eau des bassins est à 25 degrés. Condition sine qua non pour la survie des poissons. L’eau chauffée est propice à la prolifération des microbes. Seulement, nous sommes tous plus ou moins sujets aux coupures. Qu’elles soient visibles ou non à l’œil nu, elles n’en restent pas moins des portes d’entrées aux bactéries.