Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Santé

Un garçon aux mains gigantesques est rejeté car il est soupçonné d’être un démon

Publié par Nicolas F le 14 Août 2017 à 11:33
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Ce garçon de 12 ans n’a pas une vie comme les autres. Il est rejeté par tous ceux qui croisent son chemin, et il est une attraction pour les médias. Tarik a une étrange maladie qui lui a provoqué une croissance anormale de ses membres supérieurs. Il a deux mains énormes et des bras trois fois plus larges que les enfants de son âge.

La suite après cette publicité

(Rareshot / Barcroft Images)

Il n’a personne pour lui payer un traitement

La suite après cette vidéo

Tarik, un jeune adolescent de l’Uttar Pradesh, en Inde, souffre d’une maladie depuis sa naissance. Ses mains et ses doigts gigantesques font peur à tous les villageois. Il est rejeté par sa communauté qui l’insulte et le prend pour le diable. Sa tante Pushpa raconte : « Quand son père était vivant, il l’a emmené voir des médecins du coin. Mais son père est mort et il n’a plus que sa mère, donc il n’a pas les moyens de se faire soigner ». Les médecins locaux n’ont jamais pu identifier la maladie et la compare souvent à l’éléphantiasis.

(Rareshot / Barcroft Images)

(Rareshot / Barcroft Images)

Les gens le considèrent comme le diable

La suite après cette publicité

C’est Hargyan, son grand frère qui s’occupe de lui car il ne peut même pas faire les gestes du quotidien, totalement privé de mobilité dans ses doigts. Tarik qui est traité de monstre, ne peut plus aller à l’école. Tout simplement parce qu’il est incapable d’effectuer la moindre tâche avec ses mains, mais en plus, il est victime d’harcèlement de la part de ses camarades de classe. « J’avais quelques amis au début, mais maintenant je n’en ai plus. Les gens ont peur de mes mains. Je voulais étudier mais l’école a refusé mon admission ». Comme si ça ne suffisait pas, les villageois n’hésitent pas à venir l’insulter et ils l’appellent « le diable », car ils pensent que ses doigts sont l’œuvre d’une malédiction. Quant à sa famille, elle pense que ses mains sont l’œuvre de dieu et qu’elles reviendront bientôt à la normale. Personne ne sait si un traitement existe et de toute façon, la famille n’aurait pas les moyens de le payer. Ils espèrent que la science pourra un jour les aider malgré tout.

(Rareshot / Barcroft Images)