Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Santé

« Il faut envisager de vacciner férocement » Une épidémiologiste craque face au covid-19

Publié par Claire JONNIER le 29 Déc 2020 à 11:02
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Alors que la campagne de vaccination vient à peine de commencer, la crainte d’une troisième vague paralyse la France. À tel point que sur le plateau de BFM TV, l’épidémiologiste Catherine Hill craque complètement et ne tient même plus compte des libertés fondamentales chacun. Découvrez la vidéo juste ici :

>> À lire aussi : Reconfinement : « la situation peut changer du jour au lendemain » s’inquiète un membre du gouvernement !

Une épidémiologiste craque sur BFM TV

Cela va faire presqu’un an maintenant que l’épidémie du covid-19 s’est abattue sur la France. Et au fur et à mesure des mois, sa virulence a bien souvent contraint le gouvernement à prendre des mesures particulièrement restrictives. Et c’est une nouvelle fois ce que craignent les Français avec un troisième confinement au début de l’année.

C’est ainsi qu’invitée sur le plateau de BFM TV, l’épidémiologiste Catherine Hill est interrogée sur le sujet. Et là où la mesure s’impose de manière à pouvoir rassurer les téléspectateurs, elle fait tout le contraire et craque complètement.« Il ne faut rien rouvrir du tout, il faut envisager de vacciner férocement et il faut se mettre enfin à dépister massivement, c’est la seule solution. »

il-faut-envisager-de-vacciner-ferocement-une-epidemiologiste-craque-face-covid-19

Un troisième confinement au programme ?

Avec les fêtes de fin d’année, la plupart des spécialistes craignent une envolée du risque épidémique. On serait donc face à une troisième vague massive qui nécessiterait très certainement un troisième confinement. Et là où l’épidémiologiste Catherine Hill plaide pour une vaccination massive, elle ne prône pas pour autant cette solution.

Au contraire, elle affirme qu’il faut tester un maximum de manière à pouvoir détecter les personnes contaminées et les isoler pour éviter la propagation du virus.« Moi je pense qu’il faut se mettre à tester massivement la population pour trouver les gens qui sont positifs et pour les isoler. On isole les gens qui sont contagieux au lieu de confiner tout le monde, c’est quand même beaucoup plus intelligent. » Quant à savoir si le gouvernement va tenir compte de ce genre de remarque… Réponse en début d’année.

>> À lire aussi : Un confinement éclair du 31 décembre au 2 janvier : La nouvelle recommandation des spécialistes !

close

Inscrivez vous à la Newsletter gratuite du TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.

Tous les jours le meilleur du web directement dans votre boite mail.
Garanti sans SPAM.