Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Santé

Jeûne intermittent : miracle ou mirage pour votre santé cardiovasculaire ?

Publié par Valentin Manien le 24 Mar 2024 à 5:33
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Dans un monde obsédé par la recherche de la formule magique pour une longévité accrue et une silhouette affinée, le jeûne intermittent est rapidement devenu le Saint Graal des régimes tendance.

Publicité
accident cardiovasculaire

15 aliments anti-cancer que vous feriez bien d’intégrer à votre alimentation ! […] 15 aliments anti-cancer que vous feriez bien d’intégrer à votre alimentation !

Les bienfaits du jeûne intermittent

Publicité

Cette méthode, qui repose sur des cycles alternés de jeûne et de consommation alimentaire, est vantée pour ses multiples bienfaits, de la perte de poids à l’amélioration de la santé métabolique. Cependant, une étude récente vient ébranler ces croyances en révélant un lien potentiel entre le jeûne intermittent de 8 heures et un risque accru de décès dû à des causes cardiovasculaires. Avant de vous lancer dans cette aventure diététique, plongeons ensemble dans les détails de cette révélation surprenante.

LA VIDEO DU JOUR A NE PAS MANQUER

Le jeûne intermittent n’est pas un régime au sens classique du terme. Il ne dicte pas quels aliments vous devriez manger, mais se concentre plutôt sur le moment de leur consommation. Cette stratégie alimentaire consiste à alterner des périodes de jeûne avec des fenêtres de repas. Parmi les méthodes les plus populaires, on trouve le 16/8, qui implique de jeûner pendant 16 heures et de s’alimenter sur une période de 8 heures. Ses adeptes louent ses vertus, affirmant qu’il favorise la perte de poids, améliore la sensibilité à l’insuline, et contribue à une meilleure gestion du glucose sanguin, tout en réduisant l’inflammation.

Le jeûne intermittent a été encensé pour ses prétendus bienfaits sur la santé. Cependant, la communauté scientifique reste divisée. Si certaines recherches soutiennent l’idée que le jeûne intermittent peut contribuer à une meilleure santé métabolique et à la perte de poids, d’autres études mettent en lumière les limites et les potentiels effets négatifs de cette pratique. Les critiques pointent du doigt les risques associés à une restriction alimentaire sévère, tels que les déséquilibres nutritionnels, les troubles alimentaires, et une possible détérioration de la santé mentale et émotionnelle.

Publicité

L’étude en question, présentée lors des sessions scientifiques EPI Lifestyle 2024 de l’American Heart Association, a jeté un froid sur l’enthousiasme entourant le jeûne intermittent. En analysant les données de plus de 20 000 adultes américains sur une période de huit ans, les chercheurs ont découvert que ceux pratiquant un jeûne de 8 heures présentaient un risque 91 % plus élevé de décès d’origine cardiaque comparativement à ceux dont la fenêtre alimentaire était plus étendue. Cette association a été observée même après avoir ajusté les résultats pour des facteurs de risque connus tels que l’âge, le sexe, l’activité physique, et l’indice de masse corporelle.

Faut-il remettre en question le jeûne intermittent ?

Il est important de souligner que cette étude, bien que rigoureuse, n’est pas exempte de limitations. Les informations diététiques reposaient sur l’auto-évaluation des participants, une méthode qui peut introduire des biais de rappel. De plus, l’étude n’a pas pris en compte la qualité de l’alimentation ni les motivations derrière le choix du jeûne intermittent, des facteurs qui pourraient influencer les résultats.

Publicité

Cette étude apporte un éclairage crucial sur le jeûne intermittent, une pratique de plus en plus répandue parmi ceux qui cherchent à améliorer leur santé ou à perdre du poids. Bien que les avantages de cette méthode aient été largement promus, il semble désormais essentiel d’aborder le jeûne intermittent avec une dose de scepticisme, en particulier en ce qui concerne les risques pour la santé cardiovasculaire.

Avant de modifier radicalement vos habitudes alimentaires, il est conseillé de consulter un professionnel de santé. Peut-être est-il temps de reconsidérer nos choix diététiques à la lumière de ces nouvelles informations. Après tout, la clé d’une alimentation saine pourrait résider dans un équilibre entre plaisir, bien-être et sécurité, sans compromettre notre santé pour suivre la dernière tendance.

Grippe aviaire « 100 fois pire que le Covid » : inquiétante nouvelle concernant la grippe aviaire […] « 100 fois pire que le Covid » : inquiétante nouvelle concernant la grippe aviaire

Publicité

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.

Abonnez vous à la Newsletter TDN