Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Santé

Que ne faut-il plus faire pour éviter les cauchemars ?

Publié par Nicolas F le 21 Juin 2017 à 9:52
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

On a tous horreur de se réveiller au milieu de la nuit, tremblant, plein de transpiration et des idées sombres dans la tête. Les cauchemars arrivent à n’importe quel moment, et il n’est pas simple de les contrôler. Pourtant, il existe une solution pour essayer de les éviter. Voici la solution !

La suite après cette publicité

 

Un sujet qui n’est toujours pas maitrisé

La suite après cette vidéo

Selon une étude de deux scientifiques, 85% des adultes ont au moins eu un cauchemar dans l’année. Certaines personnes ont la chance de pouvoir dire qu’elles ne font pas de cauchemars, mais en même temps, elles prétendent aussi ne pas faire de rêve. Les études scientifiques sur ce sujet, et les avancées médicales en la matière sont toujours hasardeuses, car il y a une grande part qui est propre à l’individu. Malgré tout, on peut y faire quelque chose.

La suite après cette publicité

 

La maladie et les éléments angoissants de la vie influencent le sommeil

Le magazine Psychology Today explique que les cauchemars arrivent lorsque vos yeux font des mouvements rapides pendant la nuit, et que cela arrive plus souvent aux femmes qu’aux hommes. Comme cela arrive dans des scénarios où vous êtes impliqué ça augmente votre stress, provoque des petites crises d’angoisse. Si vous êtes malade, que vous êtes troublé par des événements négatifs de votre vie ou en sevrage, les cauchemars sont plus fréquents.

La suite après cette publicité

 

Ne mangez plus si copieusement le soir

Ce que vous ne savez surement pas, c’est que manger avant d’aller au lit augmente les risques de faire des cauchemars. Vous avez déjà remarqué que manger trop lourd avant de dormir n’est pas l’idéal car votre digestion vous réveille. Manger réveille votre métabolisme et l’activité de votre cerveau. Donc votre sommeil est moins paisible. Et si vous mangez épicé ou gras, c’est encore pire. Comme les cauchemars sont liés à une activité plus stressante ou envahissante du cerveau et du corps pendant le sommeil, une digestion difficile engendre des cauchemars.

La suite après cette publicité

(listverse)

Quels sont vos cauchemars ?

Évidemment, votre vie de tous les jours influence également vos rêves. Et donc, souvent, les cauchemars sont déclenchés par des événements qui dans votre vie, vous stressent, vous angoissent. Si vous résolvez ces problèmes, vous verrez qu’ils ne viendront plus vous hanter la nuit. Selon une étude, les cauchemars les plus fréquents sont de tomber, être poursuivi, être paralysé ou muet, être en retard et mourir.