Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Santé

« Il n’y croit pas » : Non-vacciné contre le Covid-19, sa greffe de coeur est refusée

Publié par Gabrielle Nourry le 30 Jan 2022 à 11:39

Aux États-Unis, l’hôpital de la ville de Boston a refusé la demande de transplantation d’un patient. La raison ? L’homme n’est pas vacciné contre le Covid-19. L’établissement a justifié ce refus en raison des faibles chances de survie du patient.

>>> À lire aussi : Choc : Un père non-vacciné perd la garde de son enfant

Un non-vacciné se voit refuser une greffe de coeur

DJ Ferguson, 31 ans, a été retiré de la liste des personnes éligibles à une greffe de coeur par l’hôpital de Boston. Ce refus fait suite à sa non-vaccination contre le Covid-19. L’établissement a justifié son choix dans un communiqué.

« Compte tenu de la pénurie d’organes disponibles, nous faisons tout notre possible pour garantir qu’un patient qui reçoit un organe greffé ait les meilleures chances de survie » , a indiqué l’hôpital affirmant qu’un patient vacciné aurait de meilleures chances de survie après l’opération.

« Le vaccin Covid-19 et les comportements liés au mode de vie des candidats à la greffe doivent permettre les meilleures chances de succès de l’opération et pour optimiser la survie du patient après la greffe, étant donné que son système immunitaire est considérablement affaibli » , a ensuite justifié un porte-parole de l’hôpital.

L’homme craint les effets secondaires du vaccin

L’homme de 31 ans et père de deux enfants, est hospitalisé depuis le 26 novembre. Il souffre d’un problème cardiaque héréditaire. Ses poumons se remplissent de sang et de liquide en raison du dysfonctionnement cardiaque.

DJ Ferguson refuse le vaccin craignant des effets secondaires et le risque d’inflammation cardiaque. Le père du patient a indiqué auprès de la BBC que le vaccin allait à l’encontre « de ses principes, il n’y croit pas » .

L’hôpital a indiqué que même si le nom de l’homme de 31 ans était resté inscrit sur la liste, il n’aurait pas reçu de greffe pour autant. En effet, la liste d’attente pour des greffes d’organe compte 100 000 personnes. La plupart d’entre elles ne recevront pas d’organe dans les 5 ans à cause de la pénurie.

non-vaccine greffe

>>> À lire aussi : Bonne nouvelle : Une première greffe de coeur animal sur un être humain réussite

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.