Icône menu hamburger Icône loupe de recherche

Coronavirus : ce rapport accablant qui prouve que l’OMS a caché des choses…

Publié par Manon CAPELLE le 14 Déc 2020 à 15:22

Les sources du Guardian et du Financial Times concordent. Un rapport sur la gestion de la crise du Covid-19 accable l’Italie, notamment lors de la première vague au printemps dernier. Le ministère de la Santé italien est accusé de la suppression de ce rapport sur le site officiel de l’OMS.

OMS rapport Italie coronavirus

>>> À lire aussi : Mort d’un très célèbre entraîneur de football français !

Un rapport de l’OMS met en lumière la mauvaise gestion de la crise de l’Italie

L’Organisation mondiale de la Santé est au coeur d’une polémique. Un rapport accablant l’Italie sur la gestion de la crise a soudainement disparu du site de l’OMS, quelques heures après sa publication le 13 mai dernier.

Ce rapport a été rédigé par le scientifique Francesco Zambon. L’écrit avait été appuyé par une dizaine de scientifiques européens. En effet, le rapport a été nommé « Un challenge sans précédent : la première réponse italienne au Covid-19 ».

Le constat est sans appel et enfonce l’Italie et sa gestion de la crise. L’auteur indique clairement que la réponse des hôpitaux était « improvisée, chaotique et créative ». De plus, le rapport de l’OMS met en lumière le fait que le plan de crise italien n’avait pas été mis à jour depuis 2006. 

C’est à la demande de l’ancien directeur général adjoint de l’OMS, Ranieri Guerra, que le rapport a été retiré du site. Il exerçait ses fonctions d’ancien directeur de la santé préventive au ministère italien de la Santé entre 2014 et 2017. Alors, il était « responsable de la mise à jour du plan de crise en cas de pandémie ».

>>> À lire aussi : Coronavirus : cette date à laquelle il faut se faire tester pour passer les fêtes en famille sans risque

Des investigations pour possible négligence de la part des autorités

Des investigations ont débuté en Lombardie, région la plus touchée en Italie. L’enquête vise à déterminer s’il y a eu une possible négligence de la part des autorités.

En plus de s’appuyer sur le rapport de l’OMS, les enquêteurs s’intéressent au rapport de Pier Paolo Lunelli, ancien général de l’armée à la retraite. Ce rapport indique que près de 10 000 morts liés au Covid-19 pourraient être dû au manque de protocoles sanitaires pour lutter contre le coronavirus.

D’après les informations du Guardian, Ranieri Guerra a été entendu par les autorités. De son côté, l’OMS aurait « insisté pour que Francesco Zambon et les dix autres chercheurs impliqués dans le rapport soient dispensés de témoigner« .

Alors, quand Francesco Zambon a pris la parole devant la presse britannique, il a indiqué que l’OMS lui avait déconseillé de parler de ce rapport. L’OMS tient un autre discours et déclare que le rapport contenait des « inexactitudes et incohérences ».

Le ministère de la Santé italien a nié toute implication dans cette affaire. De plus, le ministère a indiqué au Guardian que le rapport « n’a jamais été envoyé au ministre de la Santé, qui ne l’a donc jamais examiné ni commenté ».

>>> À lire aussi : Déconfinement : la situation inquiète de plus en plus… une bombe à retardement pour Janvier ?