Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Santé

Où sommes-nous le plus susceptible d’attraper le Covid-19?

Publié par Manon CAPELLE le 10 Oct 2020 à 8:09
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Où attrape-t-on le Covid-19? Voici la question que se pose un grand nombre de citoyens Français. Les chiffres de Santé publique France recensent les clusters présents en Hexagone.

La suite après cette publicité
coronavirus où attraper le virus

>>> À lire aussi : Covid-19 : Pour le président du conseil scientifique, un “reconfinement local” est envisageable et ce n’est pas rassurant !

Où attrape-t-on le Covid-19?

La suite aprés cette video

Le dernier bilan épidémiologique de Santé publique France répertorie les clusters. Michèle Legeas de l’Ecole des hautes études de santé publique explique : « Pour l’instant, on se base sur des études réalisées à l’étranger. Avions, restaurants… Certaines pointent des lieux ou situations à risque, mais ce ne sont que des hypothèses, on n’a toujours pas de réelle certitude. »

La suite après cette publicité

Face aux difficultés à intégrer les mesures de distanciation, Santé publique France analyse les informations sur les lieux de transmission. Les entreprises sont les premières dans le classement des clusters, avec 24,9%. Les universités sont à 19,5%. Toutefois, ce chiffre est à mettre en rapport avec les vacances des étudiants. En effet, l’enquête a été réalisé entre le 9 mai et le 28 septembre 2020. Ensuite, ce sont le cercle familial et amical qui arrivent en troisième position.

>>> À lire aussi : Le ministre Olivier Véran adresse un message aux grands-parents à l’approche des vacances de la Toussaint

Comment identifier les lieux d’infection?

La suite après cette publicité

Concernant la méthode, Michèle Legeas s’interroge : « Quand on détecte cinq élèves touchés dans une école, cela ne dit pas comment et où ils ont attrapé le virus. À l’école? Ailleurs? » Alors, comment identifier les lieux d’infection?

Mircea Sofonea, professeur à l’Université de Montpellier, se questionne : pourquoi Santé publique France n’a pas missionné des chercheurs qui auraient pu comparer des communes de même taille avec des types de commerce différents.

Aussi, selon Michèle Legeas, nos codes sociaux nous font véhiculer le virus plus facilement que dans d’autres pays. Au Japon, l’absence de contact dans les salutations serait-elle un facteur réduisant la propagation du virus?

La suite après cette publicité

>>> À lire aussi : “Elle veut crever” : les confidences chocs d’une amie de Loana sur son état….

Source : Libération

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.