Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Santé

Son pénis pourrit après qu’il se soit auto-injecté de la vaseline pour tenter de l’agrandir (vidéo)

Publié par Eugenie le 20 Sep 2019 à 23:30
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

À Sydney, un homme de 45 ans s’est rendu à l’hôpital St Vincent après cinq jours de démangeaisons au niveau de son pénis. Il a ensuite avoué à un médecin qu’il s’était injecté seul de la vaseline pour espérer qu’il s’agrandisse.

La suite après cette publicité

Après cinq jours de démangeaisons, un homme des îles du Pacifique Sud s’est rendu à l’hôpital car son membre inférieur commençait « à pourrir et à saigner » , explique le docteur Amer Amin dans un rapport relayé par The Sun. Il souffrait également de fièvre et était particulièrement faible. En effet, ce patient était atteint d’une maladie appelée « gangrène de Fournier » . Selon le spécialiste, « elle se manifeste généralement chez les patients en déficit immunitaire et en surpoids, en particulier les diabétiques » .

Cette maladie affectant les organes génitaux externes et le périnée ne s’est pas déclenchée par hasard chez ce patient. En effet, l’homme a avoué s’être auto-injecté de la vaseline dans son penis il y a deux ans.

« Les auto-injections péniennes sont effectuées dans le but d’essayer d’augmenter la taille du pénis. (…) Elles causent des douleurs latentes, des lésions au niveau du la peau ou de la muqueuse et la gangrène de Fournier » , souligne le docteur Amer Amin.

La suite après cette publicité

>>> À lire aussi : Un homme se « fracture » le pénis en deux pendant un rapport sexuel : « mon pénis a atteint la taille d’une bouteille de vin »

Un mois d’hospitalisation

À son arrivée à l’hôpital, le pénis de cet homme était « grossièrement déformé » avec une accumulation importante de liquide, précise le médecin. « Il a été transporté d’urgence au bloc opératoire où les chirurgiens ont enlevé la chair morte et les poches remplies de pus«  , rapporte The Sun.

La suite après cette publicité

Il a ensuite été envoyé dans une unité de soins intensifs avant d’être opéré une seconde fois le lendemain. Au total, il aura fallu trois jours aux médecins pour enlever « tous les tissus infectés et pourris » .

Après cette étape passée, le patient a été transféré vers l’équipe de chirurgie plastique afin de subir plusieurs greffes de peau sur son pénis et son scrotum.

L’homme de 45 ans aurait passé un mois à l’hôpital. Il est désormais rentré chez lui.

La suite après cette publicité

>>> À lire aussi : Bactérie mangeuse de cerveau : une semaine après s’être baignée, la vie de cette petite fille de 10 ans a basculé…

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.