Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Santé

La vente de Viagra explose en période de confinement : les médecins craignent la pénurie

Publié par Nicolas F le 05 Avr 2020 à 12:33
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

On essaie tous de s’occuper comme on le peut, en cette période de confinement. Il est vrai que la promiscuité, le besoin de passer son temps et le plaisir de passer plus de temps avec sa partenaire peut réveiller quelques envies, mais ce n’est pas une raison pour faire des réserves de Viagra. C’est ce que rappellent aujourd’hui les médecins dans la presse britannique. Certains médecins ont peur qu’une telle demande puisse conduire à une pénurie de ce médicament contre le dysfonctionnement érectile.

> À lire aussi : Viagra féminin : le médicament miracle qui va booster la libido des femmes !

Rien ne sert de faire des stocks de Viagra en période de confinement

Avec les consultations par téléphone qui sont devenues la norme en période de confinement, les gens osent beaucoup plus parler à distance de leurs problèmes intimes. C’est ce qu’ont remarqué les médecins, qui ont vu une augmentation soudaine de demandes de prescriptions pour des médicaments comme le Viagra ou ses concurrents. Au Royaume-Uni, où la télémédecine est autorisée depuis de nombreuses années et relativement courante (il suffit de remplir un formulaire en ligne, qui est ensuite relu par un médecin), le nombre de demandes pour une prescription de Sildénafil a explosé.

LA VIDEO DU JOUR A NE PAS MANQUER

> À lire aussi : Épidémie de coronavirus : une pénurie de médicaments inquiète les pharmaciens

Les commandes de Sildénafil ayant augmenté, il pourrait y avoir une pénurie

Le docteur Gall, qui travaille pour une plateforme de consultation en ligne explique que « le Sildénafil (nom générique du Viagra) est l’un de nos produits les plus vendus. Chaque année, on constate un pic dans les ventes autour de certaines périodes comme Noël, Nouvel an et bien sûr à la Saint-Valentin. Mais une telle augmentation des demandes, c’est du jamais vu. Ça ne peut être que lié au fait que les gens sont coincés à l’intérieur et veulent en profiter en ayant beaucoup de rapports sexuels ». Malheureusement, tout comme on commence à sentir une pénurie de paracétamol et de Ventolin au Royaume-Uni, une telle augmentation inhabituelle de demande de Sildénafil pourrait elle aussi provoquer des ruptures de stock. « C’est le meilleur moyen de s’assurer que le pays tombe à court de Viagra », prévient le médecin. La leçon à retenir est donc de n’acheter que le nécessaire. Pas besoin de faire des stocks pour l’année, messieurs !

> À lire aussi : Pâtes, farine, oeufs : à quoi sont dues ces pénuries alimentaires?

Crédits : Kennedy News