Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Santé

Faire du mal à son bébé : ces pensées parasites qui concernent bien plus de mères qu’on le pense

Publié par Justine le 03 Mai 2021 à 16:33
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Les phobies d’impulsion concernent majoritairement les jeunes mamans, même si les papas en souffrent également (mais beaucoup moins selon des études). Il s’agit de penser constamment à faire un coup de folie, un acte transgressif et dangereux envers soi-même ou autrui, et ce, pouvant aller jusqu’à l’obsession. Nous vous expliquons ce phénomène.

La suite après cette publicité
Les phobies d'impulsion

>>> À lire aussi : Montée de lait, épilation, allaitement : Ces illustrations amusantes reflètent les péripéties de la vie de maman

Qu’est-ce que les phobies d’impulsion ?

Sur Instagram, le médecin et romancier Baptiste Beaulieu évoque ce sujet très tabou. Fréquentes, les phobies d’impulsion sont pourtant mal jugées et méconnues. Bien qu’elles soient inavouables, ces pensées font naître de l’angoisse, une constante remise en question et la solitude pour éviter de blesser l’entourage.

La suite après cette vidéo
La suite après cette publicité

Selon Baptiste Beaulieu, des méta-analyses montrent que 32 à 46 % (chiffre qui peut atteindre 70 % dans certaines études) des jeunes mamans ont des pensées parasites (intrusives, de craintes). Un phénomène bien plus présent qu’on ne le pense puisqu’il intervient majoritairement après un changement de vie important comme l’arrivée d’un bébé.

La période post-partum donne donc lieu à un tsunami émotionnel aux jeunes mères terrorisées à l’idée de blesser leur enfant. Comment en venir à bout ?

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Baptiste Beaulieu (@baptistebeaulieu)

La suite après cette publicité

>>> À lire aussi : L’alphabet des phobies les plus absurdes et délirantes magnifiquement mis en images !

Comment soigner ses phobies d’impulsion ?

Bien que ces pensées soient normales et fréquentes selon des études, elles restent toutefois un calvaire au quotidien. Plus vous souhaitez oublier ces affreuses pensées, plus elles se font fortes, accompagnées de scénarios funestes : il s’agit donc d’un TOC (trouble obsessionnel compulsif).

La suite après cette publicité

Alors comment s’en débarrasser ? Les crises se manifestent par des tremblements, des palpitations, des sueurs froides, vertiges nausées et pleurs, liste Passeport Santé.

Pour calmer les phobies d’impulsion, il est nécessaire de se faire accompagner par un thérapeute. Le professionnel mettra la victime face à ses pensées afin de lui faire réaliser qu’il s’agit bel et bien d’une peur. Un traitement médicamenteux peut être nécessaire pour réguler les émotions.

>>> À lire aussi : « Les mêmes couches que maman » : Shy’m parle du post-partum sans tabou !

La suite après cette publicité
Source : Baptiste Beaulieu

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.