Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Santé

Voilà ce qui peut vous arriver si vous forcez un peu trop sur le sexe oral…

Publié par Inès Arrom le 14 Juin 2018 à 9:33
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Des traces sur le corps on s’en fait tous les jours sans vraiment connaitre leurs origines. Morsures, bleus, coupures font partis de cette catégorie de blessures anodines que l’on se fait sans même s’en rendre compte. Mais cet homme a eu raison de consulter pour une trace en forme de cercle au fond de son palais, car ça aurait été trop bête de ne jamais savoir.

La suite après cette publicité

 

–> À lire aussi : Femmes fontaine : la vérité sur ces femmes qui intriguent autant qu’elles fascinent !

La suite aprés cette video

 

La suite après cette publicité

Un rendez-vous banal chez le dentiste

Lors d’une visite bénigne chez un dentiste au Mexique, un homme de 47 ans remarque qu’il a un cercle rouge au fond de la bouche. Le dentiste avait rarement vu ce genre de marques, intrigué il a posé plusieurs questions au patient pour en trouver la cause. Au début, il pensait que c’était à cause de la cigarette ou de l’alcool mais il était loin de se douter de la vraie raison…

lésion buccale

Après une longue discussion, le patient a admis avoir souvent pratiqué le sexe oral, la dernière fois avec son partenaire était seulement trois jours avant sa visite chez le dentiste. La « trace » était en fait un érythème, une lésion dermatologique caractérisée par une rougeur de la peau, s’effaçant par l’appui. Rien de bien grave.

La suite après cette publicité

 

La prévention

Le corps médical ayant pris connaissance de ce cas, dirigé par Dr. Luis Alberto Mendez, en a conclu que cette lésion était bien due à la pratique régulière de la fellation. Les médecins ont aussi émis l’hypothèse que la forme ronde de la lésion était aussi due à l’action de sucer, qui a fait bouger les particules sanguines.

La suite après cette publicité

 

Ils ont écrit leur trouvailles dans le BMJ Case Reports, une revue médical anglaise existante depuis 1840. Ils y constatent que trop peu de gens savent que le sexe oral peut provoquer de grosses lésions buccales. Le quadragénaire n’a pas eu à se soigner car ce n’est en aucun cas douloureux, il a seulement aidé à faire avancer la science et ça c’est plutôt cool.

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.