Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Santé

Covid-19 : Quelles sont les nouvelles prévisions de l’Institut Pasteur pour la fin du mois ?

Publié par Romane TARDY le 18 Fév 2022 à 10:32
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

L’heure est plutôt à l’optimisme : la levée des restrictions continue et le gouvernement évoque même la fin du port du masque ou du pass vaccinal. L’Institut Pasteur a fait de nouvelles prévisions pour la fin du mois. Les nouvelles sont-elles bonnes ?

>>> A lire aussi : Des nouveaux cas de « Deltacron » détectés : Sommes-nous face à un nouveau variant dangereux ?

Les prévisions de l’Institut Pasteur pour fin février

La baisse épidémique va-t-elle se poursuivre ? L’Institut Pasteur a partagé ces dernières prévisions. Rappelons que la levée des dernières restrictions, port du masque et pass vaccinal, dépendront de l’évolution des chiffres épidémiques et des hospitalisations

LA VIDEO DU JOUR A NE PAS MANQUER

L’autorité sanitaire a alors estimé qu’il y aurait 500 nouvelles admissions quotidiennes dans les hôpitaux français fin février. Un chiffre bien moins élevé que ceux de ces derniers jours. Mercredi, Santé Publique France dénombrait 1900 nouvelles admissions hospitalières. Pour la réanimation et les soins critiques, la tendance à la baisse devrait se confirmer avec une moyenne de 200 nouvelles arrivées chaque jour à 70 vers le 27 février, soit dans une semaine.

On peut croire en ces prévisions puisque les dernières de l’Institut Pasteur ont fait leurs preuves. En effet, la fondation française avait anticipé 121 000 hospitalisations entre le 1er décembre 2021 et le 11 février 2022 avec la vague Omicron. Il y en a finalement eu 118 000, soit un chiffre très proche de l’estimation. Pour le pic hospitalier, il est monté à 2600 admissions, comme attendu par l’Institut.

Une sortie de crise ?

Le Conseil scientifique se montre également optimiste. En effet, Jean-François Delfraissy a annoncé dans un entretien au Parisien que la France va « sortir du stade de crise pour entrer dans une phase chronique » . Ainsi, le virus sera davantage sous contrôle mais de nouveaux variants sont aussi possibles. Il a concédé que le pass vaccinal pourrait disparaitre dans cette situation. En effet, le gouvernement a évoqué le mois de mars pour retirer celui-ci.

Sommes-nous pour autant à la veille de la fin de la pandémie ? Il va falloir faire encore preuve de prudence pour éviter de nouveaux pics épidémiques trop importants. Par ailleurs, la question de la quatrième dose pourra aussi se poser notamment pour les plus fragiles. Le président du Conseil scientifique a évoqué une nouvelle campagne de vaccination en octobre.

>>> A lire aussi : Vaccin : nous n’aurons bientôt plus besoin de nous faire vacciner contre le Covid-19 ?