Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Santé

Un tétraplégique remarche grâce à un exosquelette dirigé par son cerveau

Publié par Nicolas F le 07 Oct 2019 à 7:33
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Depuis son accident qui a touché sa colonne vertébrale, ce tétraplégique (resté anonyme), ne pouvait plus bouger ni ses membres supérieurs ni ses membres inférieurs. Grâce à une merveille de la technologie, il a pu cette semaine marcher à nouveau. Équipé d’un exosquelette commandé par sa pensée, le tétraplégique a réussi à marcher. Regardez la vidéo pour voir ce moment où il marche.

La suite après cette publicité

> À lire aussi : Condamnée à vivre en fauteuil roulant toute sa vie, elle remarche grâce à un exosquelette

Un tétraplégique arrive de nouveau à marcher

La suite après cette publicité

Depuis des mois, cet handicapé de 28 ans, collabore à la création d’un exosquelette unique en son genre. Ce nouveau type de prothèse réagit aux impulsions du cerveau. Bien que ses muscles soient toujours paralysés et qu’il n’a aucune sensation dans ses membres, ce tétraplégique arrive à commander le squelette mécanique qui plie ses membres à sa place et les déplace. Cette prouesse a fait l’objet d’un article médical dans The Lancet Neurology.

> À lire aussi : Un nouvel exosquelette permet aux personnes paraplégiques de remarcher

Cet exosquelette est contrôlé par le cerveau

La suite après cette publicité

Bien entendu, cette technologie n’est encore qu’à ses débuts. L’exosquelette, encore bien trop contraignant, ne pourrait pas être utilisé au quotidien. Néanmoins, les essais concluants permettent de faire avancer la recherche. Des capteurs sensitifs sont placés sur son crâne afin d’enregistrer les impulsions du cerveau. Les signaux électriques neurologiques sont interprétés par le logiciel de la machine, qui les transforme en mouvements. Le squelette déplace les jambes et les bras en effectuant des mouvements de haut en bas et directionnels. Il faut à présent voir si ce prototype réagit de la même façon sur d’autres tétraplégiques étant donné que ce modèle a été fabriqué spécifiquement sur cet homme. Avant d’enfiler la carcasse, un test de réflexes virtuels doit être effectuer pour calibrer l’appareil. Au Royaume-Uni 50 000 personnes sont tétraplégiques, 290 000 aux États-Unis et environ 40 000 en France.

> À lire aussi : Un homme tétraplégique se lève pour danser avec sa fille lors de son mariage

Crédits : YouTube/The Lancet

La suite après cette publicité

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.