Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Santé

Les vaccins responsables de l’apparition de variants ? Cette folle rumeur qui court

Publié par Pierrick le 21 Juin 2021 à 11:45
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Les détracteurs et opposants affirment que les vaccins contre le Covid-19 entraînent l’apparition de variants plus dangereux. Il n’en est rien car la multiplication des variants se produit en raison de la prolifération et la circulation du virus et non par la vaccination.

Vaccin contre le Covid-19 : les nouveautés

>>> A lire aussi : Covid-19 : De nouveaux variants qui pourraient provoquer une explosion des cas

Les vaccins n’amènent pas de variants plus puissants

Le 16 juin, le gouvernement français annonçait que le port du masque en extérieur ne serait plus obligatoire à compter du 17 juin et que le couvre-feu serait aboli le 20 juin. Ces annonces font écho à la situation sanitaire favorable que connaît la France. Néanmoins, des opposants aux vaccins pensent que ces derniers permettent de proliférer de nombreux variants.

La cellule Vrai ou Fake de Franceinfo s’est penchée sur la question et a pu démontrer que les vaccins ne permettent pas l’apparition de variants plus contagieux. Deux raisons expliquent la diversité des variants : la mutation des nombreux variants connus et la sélection naturelle de ceux-ci qui peuvent se propager plus rapidement que d’autres.

La vaccination bloque les différents variants du Covid-19

A ce jour, la France comptabilise plus de 30 millions de personnes primo-vaccinées (qui ont reçu une première dose du vaccin) et un peu plus de 15 millions de citoyens ayant reçu les deux doses du vaccin. Si la vaccination ralentit la progression du Covid-19 et l’apparition de variants davantage virulents, les doses doivent parvenir le plus rapidement possible à tous les Etats.

Daniel Floret, vaccinologue, explique à Franceinfo que le niveau d’immunité mondiale doit être extrêmement élevé. « La vaccination de masse n’est en aucun cas contre-productive. (…) Si vous regardez l’évolution de l’épidémie et de la mortalité dans les pays qui ont bien vacciné, comme Israël ou le Royaume-Uni (…), la chute de la mortalité est absolument considérable » , analyse le scientifique.

Il a aussi affirmé que les gestes barrières devraient continuer à être maintenus car toute la population mondiale n’est pas vaccinée.

>>> A lire aussi : Vaccination obligatoire bientôt ? Olivier Véran répond

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.