Icône menu hamburger Icône loupe de recherche

Des scientifiques espèrent redonner vie aux mammouths grâce à un important soutien financier

Publié par Nicolas F le 18 Sep 2021 à 17:29
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Grâce aux progrès de la science pourra-t-on un jour côtoyer les dinosaures, caresser un auroch et admirer un mammouth ? Une fondation financée par de riches mécènes a été créée pour travailler uniquement sur la résurrection du mammouth laineux. Ce projet fou a pour but de trouver un moyen de cloner le mammouth et de lui redonner vie.

>>> À lire aussi : Des centaines d’ossements de mammouths ont été retrouvés au Mexique ! (Vidéo)

Pourra-t-on un jour observer des mammouths laineux ?

Il y a à peine deux ans, une étude scientifique est parvenue à déterminer que les derniers mammouths laineux sont morts brutalement sur une petite île au nord de la Sibérie. Les mammouths laineux, qui vivaient autrefois en nombre dans le nord de l’Europe, ont disparu progressivement des plaines il y a 13 000 à 11 000 ans. Seuls les mammouths vivant sur l’île Wrangel, séparés du continent par 143 km de mer, ont vécu encore environ 7000 ans. On estime donc l’extinction définitive des derniers spécimens il y a environ 4000 ans.

>>> À lire aussi : Disparu depuis 1936, le tigre de Tasmanie est-il de retour ?

Le projet Colossal a récolté 15 millions de dollars pour mener à bien ses recherches

Une nouvelle fondation, appelée Colossal, vient d’être enregistrée aux États-Unis. Elle est constituée avec pour fonds de départ 15 millions de dollars qui proviennent de dons de mécènes. Le scientifique George Church, spécialiste en ADN, est à la tête du projet Colossal. Les recherches de Church et ses équipes seront financées par la fondation, qui compte aussi installer des équipes à Boston et à Dallas. Si la méthode exacte pour rendre la vie aux mammouths n’est pas encore claire, les scientifiques comptent partir de l’ADN d’éléphants qu’ils souhaiteraient modifier. George Church explique à Stat News avec beaucoup d’enthousiasme qu’une fois la méthode trouvée, on pourrait voir naitre des centaines de milliers de mammouths en quelques années. « Nous avons maintenant fabriqué des cellules endométriales et des cellules endothéliales, ce qui est suffisant pour obtenir un réceptacle vascularisé pour les embryons», a déclaré le scientifique. L’idée est d’utiliser ces cellules comme utérus artificiels pour incuber les embryons. En plus du scepticisme de la communauté scientifique sur la viabilité du projet, des questions éthiques se posent également.

>>> À lire aussi : Les mammouths pourraient bien être de retour sur Terre dans une dizaine d’années

des scientifiques veulent donner vie aux mammouths
Crédits : PA
close

Inscrivez vous à la Newsletter TDN

Tous les jours le meilleur du web directement dans votre boite mail.
Garanti sans SPAM.