Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Science

Découverte incroyable : Ils parviennent à ressusciter une espèce vieille de 24 000 ans

Publié par La rédaction le 13 Juin 2021 à 9:36
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

C’est une découverte probablement sans précédent que vient de réaliser ce laboratoire. En Russie, des scientifiques sont parvenus à réveiller une espèce vivante vieille de plus de 24 000 ans. Ce petit ver, pas plus gros qu’un demi-millimètre, était en réalité dans un état plus que troublant durant ces milliers d’années, comme « entre la vie et la mort » selon les scientifiques russes. Ces derniers sont totalement interloqués par cette trouvaille qui montre bel et bien que la vie trouve finalement toujours un chemin.

>>> A lire aussi : 350 animaux de laboratoire attendent d’être sauvés de l’euthanasie

24 000 ans d’existence pour ce ver

Les plus humoristiques d’entre nous diront que ce ver est vieux comme le monde… On en est encore loin, mais c’est déjà pas mal. Voilà plus de 24 000 ans que cette mystérieuse espèce de rotifère bdelloïde se trouvait dans un état jugé « entre la vie et la mort » par les scientifiques du laboratoire de Pouchtchinon, en Russie.

S’il est quasi invisible à l’œil nu avec son demi-millimètre de taille, ce minuscule petit ver ne cesse de surprendre les professionnels de la science qui sont parvenus à le réveiller d’un sommeil qui durait depuis… des centaines d’années. « Cette découverte pose beaucoup plus de questions qu’elle n’offre de réponses. Nous pouvons le comparer à d’autres animaux résistants… » , confie Stas Malavin, chercheur au sein du laboratoire concerné par cette incroyable trouvaille.

 

russie laboratoire scientifiques ver 24 000 ans

>>> A lire aussi : Une espèce d’une rareté exceptionnelle a survécu aux incendies en Australie !

Une espèce immortelle découverte en Russie ?

En réalité, les scientifiques sont désormais à un tournant des diverses études qu’ils ont pu mener jusqu’alors. Une question se pose donc forcément : cette espèce de ver n’est elle finalement pas… immortelle ? « Nous pouvons nous servir de cet organisme comme d’un modèle pour étudier la survie à la congélation » , poursuit Stas Malavin.

Une chose est sûre : ce ver semble plus en forme que jamais après ce long sommeil, puisqu’il est déjà parvenu… à se reproduire. C’est ce qu’on appelle ne pas perdre de temps…

>>> A lire aussi : Science : la reproduction de deux individus du même sexe est-elle possible ?

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.

LA VIDEO DU JOUR A NE PAS MANQUER