Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Sexualité

La santé intime des femmes en danger à cause des mains des hommes : un médecin tire la sonnette d’alarme !

Publié par Romane TARDY le 18 Mar 2021 à 13:45
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Baptiste Beaulieu, un médecin et militant très actif sur Instagram, a abordé dans sa story le sujet de l’hygiène masculine. Il évoque notamment le manque de lavage de mains de ces derniers et comment cela peut devenir dangereux pour les femmes lors de relations sexuelles. Découvrez ces propos dans la vidéo ci-dessous : 

A lire aussi : Une célèbre actrice se confie sur sa bisexualité et le polyamour !

Une mauvaise hygiène masculine, un vrai danger pour la santé des femmes

Baptiste Beaulieu est un médecin militant, présent sur France Inter tous les lundis à 9h. Il est également suivi sur Instagram par plus de 112 000 personnes. Il aborde notamment le sujet de la sexualité. Le médecin a décidé de prendre la parole dans sa story sur un sujet délicat : l’hygiène des hommes et notamment de leurs mains. Il souhaite rappeler que des mains sales peuvent devenir un danger pour les femmes lors des relations sexuelles : « hygiène masculine et santé des femmes, une tirade à partager » .

Le médecin évoque le sujet des maladies urinaires qui touchent plus les femmes que les hommes. Toutefois pour lui, il y a une explication à cela : l’hygiène. En effet, il explique qu‘il voit beaucoup d’hommes qui ont les ongles très sales et mal taillés. En cas de rapprochement avec une femme, cela peut être dangereux. Il « n’accuse pas tous les hommes » ni « toutes les mains des hommes dans le monde » . Toutefois, ce manque de lavage de mains et ongles peut être un facteur d’infection chez la gent féminine.

Un énorme manque d’informations

Il pense surtout que personne n’est bien informé sur le sujet. « Le désintérêt de certains patients pour la manucure me fait prendre conscience à quel point l’éducation sexuelle en France est déficitaire et surtout à quel point elle ne privilégie pas la santé des femmes » . Il a l’impression qu’on a jamais appris aux hommes ce risque d’infection avec des doigts sales. D’un autre côté, les femmes n’en savent pas beaucoup plus. Elles pensent alors que cela vient d’elle alors que ce n’est pas le cas.

Cela renforce une certaine inégalité déjà présente dans la différence de ce que l’on exige des femmes et des hommes au niveau de l’hygiène : « Il y a tellement d’injonctions faites au corps des femmes : se laver, avoir une hygiène intime irréprochable, s’épiler ceci, s’épiler cela mais les hommes rien » .

Des infections dangereuses

Ce manque de précautions peut abîmer l’urètre, c’est-à-dire le conduit qui relie la vessie à l’extérieur du corps et qui permet d’évacuer l’urine, ou les muqueuses qui sont très sensibles et « se griffent très vite » . Cela peut alors provoquer des cystites douloureuses, soit des inflammations de la vessie.

La cystite est une inflammation très répandue. Une femme sur deux est concernée par la cystite au moins une fois dans sa vie. Même si la plupart du temps les épisodes sont bénins, il faut véritablement s’inquiéter s’ils se reproduisent plus de quatre fois par an ou si vous êtes enceintes. De façon plus générale, 20% des jeunes femmes présentent au moins un épisode d’infection urinaire par an

Le médecin conclut sur un ultime conseil : « Lavez-vous les mains et le reste, mais les mains aussi. Ça tombe bien on est en pleine pandémie » . Pour se prémunir, il est également conseillé de boire beaucoup d’eau et d’aller régulièrement faire pipi et notamment après une relation sexuelle.

A lire aussi : Un club échangiste se retrouve face à un énorme afflux de clients et prend une décision radicale !

0