Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Sexualité

Quelles sont les positions sexuelles préférées des Français ?

Publié par Sabine le 23 Oct 2021 à 14:23
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

La recherche du plaisir nous conduit à explorer de nouvelles voies. Les pratiques sexuelles et érotiques conduisent à satisfaire cette quête d’extase. Le Kamasutra, rédigé au VIe siècle, propose 64 positions sexuelles différentes pour accéder à l’orgasme. Si elles paraissent nombreuses, les couples éprouvent tout de même des difficultés ou des a priori pour les expérimenter toutes.

C’est pourtant un manuel à suivre avec beaucoup d’application afin de maintenir un peu d’originalité dans vos pratiques. Mais quelles sont celles qui sont plébiscitées par les Français, et pourquoi ? Entrouvrons la porte et soulevons délicatement les voiles de la pudeur pour mettre à nu nos positions sexuelles préférées.

positions sexuelles

Les préliminaires, un hors-d’œuvre à savourer

Les Français sont avant tout les champions du monde du baiser. Il faut rappeler que le French Kiss est reconnu internationalement et représente un véritable défi pour tous les ados qui vont flirter pour la première fois. Qui ne s’est pas entraîné avec une copine ou avec soi-même ? Qui n’a pas demandé le sens de rotation le plus recommandé lors de ce baiser interminable ? Qui n’a pas pu éviter de faire s’entrechoquer de nombreux appareils dentaires et achever dramatiquement une relation amoureuse à peine ébauchée ?

Bref, les préliminaires, surtout pour les Français, sont primordiaux. Il convient de faire durer l’excitation afin que le moment de la pénétration soit véritablement un aboutissement et permette de connaître une première extase avant d’atteindre l’orgasme. Aux baisers, il faut ajouter les caresses, et plus elles deviennent pressantes, plus la chaleur monte. On peut également mentionner les incontournables fellations ou encore cunnilingus qui complètent ces préambules à un acte sexuel parfaitement accompli. Pour ce qui est des positions, les Français ont évidemment des spécialités, mais on retrouve des favorites. Les voici.

La bête à deux cornes ou la levrette

C’est sans conteste la position qui dépasse toutes les autres. Il s’agit d’une pénétration avec l’homme à l’arrière et la femme généralement accroupie, d’où son nom. On peut la pratiquer debout avec les jambes écartées. Pour cette variante, il est conseillé d’être bien stables et la partenaire doit assurer ses avants ! Sur un matelas, c’est bien sûr plus confortable et les genoux ne risquent rien. La femme peut aussi rester à califourchon sur le lit alors que son compagnon reste derrière. Dans tous les cas de figure, c’est une position sexuelle qui met en contact les organes génitaux et facilite une pénétration plus profonde et forte. C’est pour cette raison sans doute qu’elle se place en tête du podium.

La position du missionnaire, la moins spectaculaire !

Lorsqu’on parle de manière un peu grivoise de séance de jambes en l’air ou encore de faire la bête à deux dos, on pense inévitablement à cette position. Elle a pourtant un nom bien peu séduisant. Il proviendrait de l’Église donc qui recommandait à ses fidèles de pratiquer l’acte sexuel dans cette position avec la femme sous l’homme évidemment pour prouver qu’elle lui est soumise jusque dans le lit. Pour les Cathares Justes, des Protestants radicaux, il fallait même découper sa chemise de nuit à l’endroit où les sexes pouvaient entrer en contact.

Les époux ne se voyaient jamais nus. L’acte sexuel avait pour unique fonction la reproduction et la notion de plaisir était totalement absente. Sinon, si la position du missionnaire peut sembler ordinaire, il est possible de la rendre plus intéressante avec quelques levers de jambes, si on fait preuve de souplesse. Dans de nombreuses scènes de sexes dans des fictions, c’est aussi celle qui est la plus représentée et jouée. C’est aussi plus facile de dissimuler les attributs féminins durant le tournage avec cette posture. Donc, si elle paraît moins attractive, elle n’en est pas moins efficace et propose des variantes intéressantes.

La position d’Andromaque, la dominatrice

Est-ce que les hommes rechignent à la pratiquer parce que la femme est en position dominante ? Toujours est-il que cette position arrive seulement en troisième place. C’est pourtant celle que préfèrent les femmes. Qu’elles soient clitoridiennes ou vaginales, elles peuvent combler tous leurs désirs grâce à cette position qui facilite l’accès au point G et à l’orgasme. La femme chevauche donc son partenaire et c’est elle qui donne le rythme aux ébats. On se souvient tous de l’inoubliable scène de Basic Instinct au cours de laquelle Michael Douglas est attaché à la tête de lit avec une Sharon Stone totalement débridée, cheveux cinglants et croupe rebondie, s’apprêtant à en finir avec lui. Le suspense du pic à glace est insoutenable et a sans doute refroidi les ardeurs de certains hommes !

Quoi qu’il en soit, elle reste une posture qui, elle aussi, peut donner lieu à des variantes, pour peu que l’on fasse preuve d’un peu d’imagination et de souplesse. Dans le cas contraire, il reste le Kamasutra, ses 64 positions et des notices de montage simples à suivre scrupuleusement pour parvenir au nirvana !

close

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.

0