Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Sexualité

Sexomnie : Comment expliquer ce phénomène de sexualité en dormant ?

Publié par Romane TARDY le 08 Août 2022 à 5:41
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Eh oui, il y a les insomniaques mais aussi les sexomniaques. Ces personnes font parfois l’amour à leur partenaire alors qu’elles dorment à poings fermés. Comment est-ce possible ?

Qu’est-ce que la sexomnie ?

Les vidéos du jour à ne pas manquer

Si le TDN adore vous donner des astuces sexuelles, comme les meilleures positions pour faire l’amour quand vous êtes pressés, on vous présente aussi différents troubles dont il faut se méfier. Aujourd’hui, on va vous parler de la sexomnie.

Il s’agit d’un trouble du sommeil qui conduit une personne atteinte à avoir des pulsions sexuelles incontrôlables pendant qu’elle dort. Pire, ces personnes n’en gardent aucun souvenir au réveil. Une jeune femme atteinte, qui a témoigné au New-York Post, avait connu un épisode de sexsomnie chez une amie et n’avait aucun souvenir de ce comportement au réveil. En pleine nuit, elle avait réveillé toute la maison par ses gémissements. C’est son amie qui lui a tout raconté. La jeune femme s’était déjà réveillé en pleine nuit en se rendant compte qu’elle était en train de se masturber.

La sexomnie est en fait une variante du somnambulisme. Cela n’a donc aucun lien avec un rêve érotique en cours. La différence avec le somnambulisme, hormis le fait que c’est axé sur la sexualité, est que les sexomniaques sont moins endormis profondément que les somnambules et qu’ils sortent très rarement du lit.

Dans une étude menée en 2017 sur 16 000 patients, 17 cas de sexsomnie ont été détectés, soulignant donc la rareté de ce trouble. Chez 47% des patients touchés, les experts ont trouvé des antécédents de somnambulisme ou de terreurs nocturnes. Ce trouble toucherait 8% de la population et majoritairement des hommes.

https://twitter.com/CQDLT8/status/984107493247848448

Un trouble dangereux

Ce trouble peut avoir plusieurs explications selon certaines études : l’apnée du sommeil, l’épuisement, la consommation d’alcool ou de drogue, un état de stress important ou un traumatisme émotionnel.

Vous vous en doutez la sexomnie est un comportement dangereux. La personne atteinte de ce trouble peut « forcer » son partenaire ou pratiquer des positions inhabituelles et dangereuses. Le consentement est donc rapidement remis en question. Cela peut même finir en justice si une victime d’un ou d’une sexomniaque porte plainte. Un examen de la personne est alors effectué pour savoir si elle est vraiment atteinte ou non. Un criminel a d’ailleurs récemment pris ce trouble comme excuse pour les viols qu’il a commis.

Certains signes peuvent tout de même vous alerter : usage de la force, absence de mots, manque de signes d’affection… Pour pallier ce problème, il ne faut surtout pas hésiter à consulter et a entamé une psychothérapie pour trouver la raison de ce mal. De plus, il faut absolument en parler à son partenaire ou dormir dans des lits ou chambre séparés.

Pour finir sur une touche plus amusante, les fans de Desperate Housewifes se souviendront longtemps de cet épisode où Gaby fait croire à Carlos qu’elle est sexomniaque. Ayant découvert que sa fille n’était pas de son groupe sanguin, elle pense avoir trompé Carlos sans s’en souvenir et c’est la seule excuse qu’elle trouve alors que l’histoire est en fait tout autre…

0