Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Shopping

Attention à ces arnaques dans les supermarchés pour Noël

Publié par Gabrielle Nourry le 07 Déc 2022 à 18:29
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Les fêtes de fin d’année approchent à grands pas et vous commencez certainement à préparer votre liste de courses. Mais attention, même pendant cette période, les arnaques continuent. Plusieurs produits phares de Noël ont été pointés du doigt par l’ONG Foodwatch.

À lire aussi : Découvrez quel est le meilleur champagne en vente en supermarché

Foodwatch épingle des produits stars de Noël

Alors que les rayons des supermarchés commencent à se remplir de bûches, de mignardises, de cadeaux et autres produits de réveillon, 10 d’entre eux ont été épinglés par l’ONG Foodwatch. Il y aurait chaque année, de nombreuses arnaques de Noël.

Composition douteuse, publicité mensongère, contenance trompeuse… Certains produits survendent clairement la contenance comme un rôti de dinde aux morilles de maître CoQ qui ne contient que 0,9 % de champignons. Autre souci pointé du doigt : les actifs dangereux. La boîte d’œufs de lompe de la marque Carrefour Extra qui arbore le label « Pêche durable ». Ce produit contient cinq additifs dont le colorant E150D qui est considéré comme cancérigène.

À l’approche des fêtes de fin d’années, les présentoirs colorés fleurissent dans les rayons des supermarchés. Un outil marketing qui a pour objectif d’inciter à la consommation. Problème, certains produits comme le sel de Guérande Larnaudie, dont les 25 grammes sont vendus 2,99 € sont beaucoup plus chers que des produits similaires dans les rayons voisins.

arnaques Noel

À lire aussi : Supermarchés : Ces produits dont le prix va le plus augmenter en 2023

Certaines marques pratiquent l’inflation masquée

Des marques n’hésitent pas à jouer sur l’emballage pour gonfler les prix. « Cette pratique nommée shrinkflation ou inflation masquée consiste à diminuer la quantité ou la taille de produits mais pas le prix » explique Audrey Morice, chargée de campagnes chez Foodwatch.

L’association cite notamment la bûche Signature Grand chocolat de Nestlé, qui a reconnu les effets négatifs de ses produits pour la santé. Cette bûche de Noël qui atteint 80 % de vide est vendue à 17,48 € le kilo. On peut également citer les émincés de saumon fumé à l’aneth avec 60 % de vide et 58,40 € le kilo.

D’autres marques ont pratiqué l’inflation masquée comme Lindt. Les célèbres chocolats Pyrénéens de la marque ont vu leur nombre passer de 30 à 24. Malgré le retrait de chocolat, le prix au kilo a augmenté de 18 %, atteignant 34,23 %.

À lire aussi : Attention à cette arnaque à la sortie des magasins pendant vos courses de Noël

0