Allocations chômage : les changements auront de lourdes conséquences sur vos indemnités

Publié par Jessy le 21 Fév 2020

Au 1er avril 2020, le calcul des allocations chômage va changer. Des modifications qui pourraient affecter la situation des personnes précaires , risquant de voir une diminution sur leurs allocations mensuelles, comme le révèlent RTL.

>> À lire aussi: Contrôle des chômeurs: des sanctions bien plus sévères que prévues

Allocations chômage : des changements attendus pour avril 2020

En novembre 2019, les allocations chômage et le calcul de ces dernières ont été modifiées, diminuant ainsi les droits de certains chômeurs. En avril prochain, un nouveau mode de calcul sera mis en place, diminuant une nouvelle fois ces droits, alors fragilisés en novembre 2019 . Le 1er avril prochain, le « calcul du salaire journalier de référence (SJR)«  sera modifié, comme l’indique RTL. Le SJR , qui se calcule en divisant la somme des salaires brus perçus par le nombre de jours travaillés, opère un changement qui aura de lourdes conséquences, comme nous en informons nos confrères de RTL. À partir du 1er avril, tous les jours , mêmes ceux non travaillés , seront pris en compte dans le calcul, incluant donc également les périodes d’inactivités .

>> À lire aussi: Alexandre Benalla: 11 000 euros d’allocations chômage alors qu’il assurait être en CDI!

Les travailleurs précaires seront les plus touchés

Le SJR sera donc identique entre une personne qui travaille continuellement , et une autre personne alternant les contrats tribunaux et les périodes d’inactivités . Mais les premières victimes de cette modification pourraient être les travailleurs précaires. Les personnes ayant travaillé de façon discontinue auront une indemnisation plus longue , mais le revenu de cette indemnisation sera plus faible . Une sorte de nouvelle politique visant à toucher plus longtemps, mais une somme moins élevée, comme le rapporte RTL . Il semblerait que les travailleurs continuels ne sont pas impactés par ce nouveau calcul. En soi, il semble que le travail fractionné soit en quelque sorte pénalisé.

>> À lire aussi: Chômage: votre région at-elle réellement connue la baisse du chômage?

0