Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Société

Attention : perdre un collègue de travail pourrait nuire à votre santé !

Publié par Jessy le 27 Déc 2019 à 19:30
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail
La suite après cette vidéo

Les collègues de travail, c’est un peu comme une deuxième famille. Avec un minimum de 35 heures de présence au travail par semaine, on voit presque plus nos collègues que notre famille. Alors on se créé des affinités, on rigole et on se raconte notre petite vie. Jusqu’au jour où votre collègue préféré, votre meilleur ami, votre confidente ou encore votre grand frère/ grande sœur décide de partir pour une contrée plus verte. Sachez que ce départ peut gravement vous affecter, et pourrait être dangereux pour votre santé !

La suite après cette publicité

>> À lire aussi : Avec la retraite à 70 ans, les Japonais doivent porter des exosquelettes pour continuer à travailler

Travail : de collègue à ami, il n’y a parfois qu’un pas !

Du lundi au vendredi, de 9 heures à 17 heures (en générale) , nous sommes au travail, avec tous nos collègues. Bien entendu, il y a toujours Martine, la fouine du bureau qu’il faut fuir, Gérard, celui qui abuse sur le café et n’en laisse à personne ou encore Kévin, le petit nouveau qui n’est même pas capable de tirer la chasse d’eau. Mais en dehors de ces personnes, vous avez votre collègue, votre chouchou, votre deuxième frère ou soeur, la personne qui vous donne le sourire le matin, avec qui vous partagez vos gâteaux, vos petits soucis et même des choses très intimes. C’est cette personne qui peut passer de simple collègue, à très bonne amie. Et avec 40 heures passées au travail, ces personnes sont bien souvent plus importantes qu’on ne le pense. Avec le temps, les liens se tissent et vous vous voyez parfois en dehors du travail. En bref, vous ne pouvez pas nommer cette personne comme « un/une collègue » .

La suite après cette publicité

>> À lire aussi : Gravement malade, cet agriculteur qui ne peut plus travailler a eu le droit à la surprise de sa vie

Votre collègue part, et tout votre monde s’écroule

Sauf que si votre collègue s’en va, votre petit monde parfait s’écroulera. Vivre le départ d’un collègue est un passage difficile pour beaucoup de personne. Lorsqu’on tisse des liens avec une personne qu’on voit au quotidien, le départ est difficile pour plusieurs raisons. Voir partir son collègue, c’est aussi accepter que son quotidien va changer du tout au tout. Fini les potins sur Martine et Gérard qui fricotent à la machine à café, terminé les discussions sur les nouveaux stagiaires très sexy, mais un peu jeunes pour vous… Ce lien de collègue-ami est terminé, et dans un monde où le temps passé au travail est conséquent, cela vous rend triste, et parfois dépressif. Cela fait mal, comme si vous viviez une rupture amoureuse… Une étude récente a d’ailleurs annoncé que le départ d’un collègue pourrait gravement nuire à notre santé mentale. Le départ d’un collègue serait une source de stress réveillant « la peur de l’inconnu » , du renouveau et du quotidien perturbé, ce qui aurait des effets négatifs sur la santé.

La suite après cette publicité

>> À lire aussi : Dang Van Khuyen : ce petit garçon Vietnamien de 10 ans travaille et mange seul depuis la mort de ses parents (Vidéo)